MARLIN_BLEU

 

 

Dans la grosse brafougne, au-delà du raisonnable, on porte le Mât légèrement au vent tout en écartant la main  arrière ;  on aura pris  bien soin de rapprocher les bouts de Harnais  pour faciliter ce déport du gréement au vent. Cela neutralise un moment la voile.

De manière concomitante, simultanée, le Rider Lofe légèrement sans toutefois s'attarder.

Au final, il garde de la vitesse, il est manoeuvrant, il encaisse sans sourciller la Rise Infernale dès lorsque la vitesse initiale est maintenue. Attention, encaisser une Rise Infernale  à l'arrêt ou presque, c'est  opter pour la cata - pulte !

Bien évidemment, avancer le mât au milieu du boîtier, garder du profil dans la voile, naviguer en suspension et non debout, dominer le vent et surtout, anticiper en lisant au vent la surface de la mer. 

Nous oublions le Water-Start Brafougne 

Reptation au plus près de la board, mains écartées, engager lespieds dans les straps, amener le mât couché et au vent et attendre le moment opportun pour se relever et abattre très légèrement / ouvrir...

 

Aileron sous le pied arrière = C'est bien ! Le vent violent signifie petite Board dont le volume oscille de 68 / 69 Litres maxi à 58  /  60 Litres