TEMPETE__FIONN__CORSE_2018

 

"  GREYBEARDS  " 

 

La tempête est établie, hâle le Ponant clair et profond des Îles de la Grande Bleue. A l'horizon, un hâle laiteux dissout la mer et le ciel, les confond, les veut voir mariés, unis, en un jour solennellement beau.

La tempête ne tue pas l'humilité, la modestie ; elle en comble et ravit toutes les vires d'où s'élever  vers des sommets d'exaltation et de révélation. 

Le silence, l'écriture, la cécité, la musique et la peinture en restituent quelques pans mystérieux, fascinants. 

Ainsi de ces fenêtres de  ciels qui nous offrent tant d'autres horizons. Que nos sens s'en emparent !  Ils seraient magistralement interprétés,  hors du temps,  par les doigts de fées de l'âme.

Une âme affranchie et délivrée des pesanteurs insanes de l'inexistance, de l'inconnaissance  qui tutoie enfin l'épure du cercle, du cycle de la vie, en  tout accomplissement.

La tempête décline ses  palettes d'ondes lumineuses, de féeriques couleurs. Tout n'est qu'émulsion, nues d'écume pulvérale, arc-en-ciel enté à la crête des lames.

A terre, quelques passereaux volètent  si bas, au ras des arbustes à baies, des myrtes denses valant refuges de fortune.

Dans cet univers éthéré, rochers mordorés et voiles de ciels évanescents  participent de l'éternité !

Nous ne faisons que passer, infiniment petit et grand à la fois pour le dire et penser le souffle animé, l'étincelle de vie, le partage incessant  que nous devrions orchestrer d'entre toutes  les merveilles des mondes, de la petite fleur aux étoiles

!

MARIN - Prose Marine -  Propos sur la Nature -