DSCN1065_001

 

 


Tu lui parles
Elle ne répond que par vagues anaphores
Est-ce un guide
un messager au coeur de l'énigme
pour celui qui n'est déjà plus
des mondes décadents
Sitôt emporté par la brise
les Autans ou le Ponant
tu choisis le poème de la mer
Et que la brume des îles
vous emporte           lointainement 

Car il est au fol langage  
aux pensers sans parole
dont le geste hyperbole
et l'ellipse s'emparent obstinément
lorsqu'ils s'entent à jamais
aux vagues-psychés
de vos improbables azurs

Que ne laisseriez-vous
au hasard
à l'oubli
si ce n'est le plain-chant
d'une clairière aux étoiles sans nombre
mêlant ses pans de ciels nitescents 
aux blanches écumes
indéfiniment ailées
Tu hallucines dès lors
la mort
en volant plus haut
que tous les alcools
ici-bas                  sidérés

Quels partages incessants
les oiseaux de mer accordent
à l'essence de votre migration
L'immanente présence
en rayonne
Au coeur de l'immortalité des choses
alors    passe et
consens      comme il t'échoie de comprendre
pour aimer
aveuglément

Ainsi les maux d'une histoire sans fin
essaiment
comme un printemps
l'unique prénom
De vous à moi et à desseins
palingénésique                         Sagesse

§

MARIN  - Enigme -