ARCH_JUMPS_

2 Variantes extrêmes et fantastiques du Moves. Aerial Off The Lip Frontside et Back loop _  Images / Source Internet

!

Une fois n'est pas coutume ! Nous  profitons ici du Haut-Niveau pour développer la deuxième partie concernant un Move  extra-ordinaire ! Oui, il faut le tenter pour en évoquer les arcanes gestuelles. 

Il relève indubitablement du Windsurf  de Haut-Niveau. Sans concessions ni compromis, il faut tout donner de soi ... Sinon rien  ;  il est  inutile de se lancer : rester sur le sable, regarder. 

Nous avons évoqué un certain nombre de Moves Modernes, leurs variantes et bien sûr les tâches que l'on ajoute au Move principal, préférentiel.  Nous nous attardons  sur deux options radicales, remarquables : 

ARCH - JUMP INTO BACKLOOP BÂBORD 

ARCH-JUMP ARERIAL OFF THE LIP 

 

Qui dit mieux ? Avec une forme de corps travaillée  qui en dit long sur le potentiel du Rider Extrême ! Magnifique, quand tout cela pousse hors limites les horizons du Windsurf, la discipline des " dieux "... Boujmâa GUILLOUL est expert en la matière ! 

Une jambe guide tandis que l'autre parfait la posture du corps dans l'espace, comme si elle transcendait la logique et la vérité d'un move de légende, en rotation arrière, le Late Back Loop...

Le gréement, plus exactement, le bout de harnais sur le nombril, très proche, le Rider se suspend au diapason de son exploration de l'espace arrière.

TOUTE L'IMPORTANCE DES INFORMATIONS ET REPÈRES TACTILES

Le Rider ne voit pas mais sent ! Capital... Il touche de  ses genoux la fenêtre de la voile, voire en - dessous. Le Wishbone  rejoint l'abdomen, plus bas que la boucle de harnais ! 

La vue laisse faire toutes nos informations d'ordre kinesthésique ; le Move est très précis.

Les bras longent les flancs,  quasiment tendus mais, ils se ménagent un minimum de flexion pour agir sur le gréement, border ce qu'il faut ; le reste est gage de souplesse !

Quant à l'état  de tension, d'étirement des chaînes musculaires, il garantit un total contrôle des formes de corps et du maintien de la posture, dont les leviers, les groupes musculaires sollicités que requiert ce Move d'Enfer !

Version Back Loop, il semble plus  ouvert, déjà dans l'ellipse et la rotation qu'il gère comme à l'accoutumée.

L'Aerial Off The Lip s'avère remarquable : total abandon et relâchement sans lesquels  le move n'aurait pas été possible ! C'est du grand art. Et il convient de le dire. Lorsque un Rider se dépasse, réalise quelques  pans de technique lumineux, il est très important de se le dire, de partager, d'en évoquer les points qui sautent aux yeux. Ce n'est hélas : pas le cas ! on préfère  " n'avoir pas vu, avoir baissé les yeux au top moment, être allé cherché un tournevis à la voiture, et, j'en passe  ... " 

Mais retournons  à ce Move aérien

Il suppose une maîtrise totale du Jump, sous toutes ses formes ; 

Une appropriation de la trajectoire dès l'appel du saut ; privilégier le vent de Travers ou une abattée après un Lof modéré de circonstance, - Si Vent trop On Shore  - !

On contrôle  les effets du Gréement avec  des bras le plus souvent tendus, normalement écartés, au corps pour davantage de maintien et de réglages car le Rider et son Matos ne font qu'un.

Version back Loop, Rotation  oblige, le Rider se retrouve en suspension totale dans le vide arrière ; il en profite pour se situer, être ainsi guidé ! 

Enfin, il faut au Rider maintenir ses capacités à revenir au-dessus de la Board ;  pour cela, sans jamais brider sa voile, il la sollicite en maintenant toujours une bonne portance, d'où une réelle propulsion aérienne. Choquer présentant trop de risque, excepté à la demande, si ce dernier gère un nouvel élément.

§ 

CORSICA...GO56

 

ANTOINE_MARTIN__AERIAL__ET_ARCH__JUMP_