HERMIONE

L'HERMIONE

 LIEN 

 https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/charente-maritime/la-rochelle/rochelle-hermione-est-prete-au-depart-1427249.html

 

Que ce  majestueux  vaisseau à voiles  ôte de ses sabords les canons  qui le bardent  d'images de mort, de guerres, de conflits exportés dont la mer n'eût jamais voulu ! 

Les mers et les océans du globe auront malgré leurs desseins de vie supporté le deuil, accusé l'assassinat, les massacres de peuples et communautés entières, à jamais révolues ...

Si la cause  très libérale de La FAYETTE a été entendue après tant de jours de mer, affranchissant   les conquérants du " Nouveau Monde  , les indépendantistes  " américains "  des jougs des royautés et des empires Anglo-Saxons, n'oublions jamais qu'un peu moins de  trois siècles nous séparent en 1777 des trois caravelles de Christophe Colomb  parties exporter le malheur, les guerres génocidaires, les pandémies, le dogme intransigeant et inquisiteur, les armes  et tous les moyens de tortures ignobles destinés à soumettre et à mâter. Une croisade qui prit fin avec la négation du grand peuple des Indiens d'Amérique du Sud, puis l'extremination des  peuples d'Amérique du Nord dans leur globalité, du Nord au Sud, d'Est en Ouest.

Les idéaux du jeune marquis, du Major-Général, du  libérateur promu par G. Washington, du défenseur  précoce de la cause des Noirs ne suffirent jamais  à insuffler outre-Atlantique le respect des différences et des droits des peuples autochtones  à  disposer d'eux-mêmes ...

Alors,  si  HERMIONE  tend à promouvoir la francophonie, la culture française et ses idéaux, qu'elle ne pavoise pas ainsi  lourdement armée aux portes de pays en guerres, en ruines, simultanément massacrés,  meurtris  dans leurs chairs civiles et innocentes par quelques  pairs économiques et finaciers dont on  serrent  toujours et chaleureusement les mains souillées de sang des dictateurs en glanant des marchés. 

Non, tout au contraire, que ce navire recompose, dessine et destine à nouveau les contours d'horizons pacifiques, qu'il arbore ses messages de paix  par le rayonnement de ces Lumières en phases avec la réalité.

Qu'une telle mission se voit doublée de desseins humanitaires, aussi modestes soient-ils mais ayant cette valeur, l'aura du symbole, aux portes de l'Orient, de la Jérusalem  multiconfessionnelle  dont toutes et tous souhaiteraient qu'elle devînt ouvertes aux mondes, en  paix et non en deuil perpétuellement décrété par la haine.

L'univers  de la mer et des océans demeure, perdure, espace de rencontre et d'échange, partage incessant que les terriens se font de la planète et ses joyaux. Si l'histoire des civilisations a quelque part et si souvent failli  à la pensée, à la religion, à la connaissance, il est grand temps d'effacer toutes les  traces de dominations et d'asservissements par les armes qui auront dilapidé richesses et patrimoines du génie humain et animalier dans leur  grande diversité respective.

Oui, un grand voilier, bâti à l'ancienne, comptant et déclinant  sur l'eau ses 17 millions d'heures de travail ! Oui, faire revivre le passé, l'esprit et le goût de l'aventure mais sans le canon, le fusil, la poudre, les engins de toutes les morts,  les milliers d'esclaves à fonds de cales emmenés au bout du monde, arrachés à leurs  rivages  pour ne plus jamais revoir les terres africaines, entre autres contrées déshéritées.

Oui, un navire, ambassadeur d'une culture de la paix où les canons n'ont plus rien à y faire, ne souillant plus jamais   les travées, les coursives aux bois mélodieux ivres de flots et de futures amitiés, par-delà mers et océans, au nom de l'Empire des Mers réconciliant Terre des Hommes !

Lorsqu'un Marin, un solitaire, boucle à la voile un tour du monde sans assistance et sans escale, de retour aux Sables d'Olonnes, il ne tire pas au canon mais lance pour les utiliser ces fusées de  " détresse ", devenues feux de joie multicolores dans le ciel.

Qui sait, qui connaît l'écho du coup de canon qui lui donna un jour la mort sans comprendre pourquoi ? Et ne de penser que rien ne la justifiât...!

COMMANDANT DE HERMIONE

Enlevez les canons des sabords de l'Hermione, allégez votre vaisseau, hissez toutes les voiles, les pavois et caracolez sur les flots en ré-inventant l'avenir  d'un passé honni par celles et ceux qui connurent l'odeur de la poudre qui les extermina

?

CORSICA...GO56