EXTREMES_CLIMATIQUES_

 

Rien ne va plus, les jeux sont faits ! C 'est la roulette russe à une différence près : il y a plusieurs balles dans le barillet du colt ! On va jouer  en hauts lieux jusqu'au bout,   pour quelques dollars, livres, euro de plus suivant les places boursières. Les gouvernements iront jusqu'au bout, ne lâcheront rien. Ne sont-ils pas , corps institués, souverainement légalisés et patentés qui protègent, - ad vitam aeternam -, les intérêts du système, la manne financière et les profits réalisés sur le dos des masses asservies aux rouages de l'édifice concentrationnaire  de la Superproduction Con-sumériste.  Gibran disait  bien que " les peuples élisent leurs tyrans  "

 

CELA A UN COÛT  /   REPRÉSENTE UNE DETTE  /  NOUS EXISTONS DÉJÀ  A CRÉDIT / SANS RIEN REMBOURSER A LA NATURE  /  QUELLES LIMITES 

?

 

Nous en venons tout naturellement aux X-TRÊMES KLIMATIKS, conséquences des nuisances, des prédations que nous infligeons à PLANÈTE BLEUE qui n'entend pas se laisser faire. La Terre, les Océans, les Cieux vont réagir, de plus en plus souvent, avec une virulence accrue.

Si nous évoquons le terme d'EXTRÊMES CLIMATIQUES, en nous basant sur l'observation des faits progressivement probants, nous caractérisons par là un ensemble de réponses de PLANÈTE BLEUE.

Les paramètres et les facteurs des récents évènements climatiques  s'interpénètrent, sont interdépendants. Les effets des causes  de déséquilibres revêtent dès lors des aspects nouveaux, inattendus, soudains, en tout lieux géographiques, à la fois divers et croissants.

CLIMATS SANS FRONTIÈRES

En effet, en hiver, nous avons connu des inversions durables et anormales de températures entre le Pôle et le Continent Européen. Il faisait plus froid au Maghreb qu'au Groenland  ! ...

Situations donc paradoxales, anachronismes climatiques, accidents atmosphériques majeurs tant les réactions des éléments confrontés à d'autres extrêmes deviennent violentes, étendues, catastrophiques.

Qu'il en soit des précipitations, des chutes de neiges, de la force des vents, des phénomènes locaux, ( tornades ),  de la localisation d'épisodes  jusqu'alors coutumiers de régions spécifiques, les changements et les formes du dérèglement climatique s'exportent bien !

Mondialisation du Climat, pourrions - nous dire, en quelque sorte ! Boutade tragique pour des millions d' exilés climatiques, d'exodes désormais inévitables, que nous soyons au Sahel ou vers les Steppes de Mongolie.

 

Le climat change, se dérègle, il convient de traiter cette donne évolutionniste  avec la circonspection, le discernement et l'objectivité qui conviennent. Il n'est plus de circonstance de répéter telle une antienne que le recul nous manque qui infirmerait un fait récent observable et totalement inhabituel. Ce temps aura assez duré ! 

Nous sommes confrontés à deux dominantes inquiétantes : 

Nos rejets et le pillage des ressources ; 

L'accélération foudroyante par inertie incalculable des manifestations du bouleversement climatique ... Les manifestations habituelles prennent des proportions inimaginables : se référer à  l'étendue des ouragans,  plus vastes que la France, notamment !

 

UN PROBLÈME POLITIQUE 

C'est un fait de Civilisation irréfragable. Nous sommes bien plus qu'en danger mais tragiquement menacés ! N'en déplaisent aux banquiers d'affaires juteuses et salissantes, c'est ainsi ; l'Ecologie dans le sens le plus noble du terme  doit s'imposer et constituer le premier des Ministères d'un gouvernement d'avenir, un véritable "  référent-ciel  " sur lequel  il est impérieux que les autres portes-feuilles se basent et agissent. 

Poursuivre de billevesées en velléités, de tergiversations en rodomontades et en " Coups de Pub et de Com " ne donnera rien, ou si peu côté Transition Énergétique, tandis que les États et la très haute finance continueront de s'enrichir, comme si rien ne se passait, prétextant les grands équilibres financiers, les déficits et la juste dette, la seule dette  qui compte.

Prenons un exemple caractéristique :

L'aviation Civile, ( et militaire ) : d'ici à 2035, les commandes de jets sont à leur apogée ! On prévoit une augmentation terrifiante du trafic aérien International ; quelles sources d'énergies, quelles masses de rejets, quels coûts pour la Planète et l'accroissement de la dette écologique, énergétique, ( en %  de Co2 rejeté et d'O2 en moins, jusque dans les océans ?  

Le charbon, les énergies fossiles ont le vent en poupe, l'acier caracole vers des sommets ; tout va très bien, MR D. TRUMP

A SUIVRE 

 

_________________________________________________________________