d1128d9b2e182d573121cb6c362f209e_les_etats_unis_inaugurent_leur_ambassade_jerusalem_sur_fond_de_violences_meurtrieres_gaza

Le mur des Lamentations, bardé de sang ! Le Politique et le religieux  si mal et douloureusement " Amal-Gammée" ***

Pourquoi ce mot  "  AMAL-GAMMEE "  ?  Parce que le Chant PALESTINA interprêté par AMAL MURKUS et  ENZO AVITABILE  est à jamais génocidé par la dictature qui nous rappelle aux années les plus noires de l'histoire de l'humanité...

!

Nouvelles prérogatives des AMBASSADES  à venir, à Jérusalem : répandre,  encore et toujours le sang, en liguant les menées sionistes : telle est la voix messianique de la Nouvelle Jerusalem, le Nouvel Ordre Politique Mondial passant par l'Axe New-York / Jerusalem, shuntant Paris, Londres, Berlin

!

Les Israéliens pourront mieux se repaître de leurs forfaitures, aux premières loges, assistant, comme aux temps des arènes aux lions, au spectacle de la mise à mort d'humains, d'enfants, de civils, applaudir en direct et par visio-conférence, aux States

Qui peut cautionner cela 

 

 

59

 

Morts dont des enfants, tirés et  tués par  snipers et

2700

 

Blessés, tels sont les derniers chiffres. Blessures par balles explosives qui entraînent des plaies ignobles, incurables : l'horreur 

!

 http://www.agencemediapalestine.fr/

 

LIBARTA PALESTINA 

 

BATACLAN     /   CANTA U POPULU CORSU 

A RINGRAZZIAVI     PA EDDI 

 

Douleur, souffrance, plainte, la terre blessée sous la lune de sang crie : ASSEZ ! Oui, au secours ... Pour les enfants sous la roue et la pluie d'obus, ces lancinantes suppliques de Choeur, accords de larmes ! Nous sommes, toutes et tous,  témoins d'un ignoble génocide.

 

 

UN ACTE DE TERRORISME VALIDE 

 

Une nouvelle fois  impuni, jeté à la face de l'Europe, de la Communauté Internationale ! Funeste jubilé pour ce grand jour signe   le meurtrier de GAZA et son acolyte sur le dos desquels on pose aisément, tant amicalement  la main ... Ils bafouent le visage du monde à l'instar des extrêmes qui frappent l'innocent ! Ils se moquent des opinions, fustigent les grandes dominantes de la Culture, de la Démocratie et règnent en Maîtres sur la Mondialisation et ses jus puants ...

L'on aurait pu espérer d'une Ambassade qu'elle  fût  le symbole de la Diplomatie, du Dialogue, de la Sérénité, de l'Ouverture. Ainsi de la suprématie de la PENSÉE, de la Lumière et non les travers ignominieux et bassement biologiques de l'agressivité, pathologie promptes à cultiver la souffrance, la géhenne du feu, la barbarie.

Mais il n'en est rien, hélas ! que l'occasion criminelle de jeter de l'essence sur le feu. Tout embraser, dès lors que les volontés d'aboutir unilatérales et sans appels se réalisent en marge du Droit et des Principes Institutionnels d'ordre communautaire et international.

Oui, un acte de Terrorisme perpétré à l'encontre d'une population à qui l'on ôte son îlot de spiritualité, un peuple déchiré, livré aux mesures impitoyables de l'embargo, qui ne se sera jamais remis des nombreuses opérations militaires aux tristes noms, ( "  Plomb durçi "  " bordure protectrice " ),  qui firent des milliers de morts parmi les civils, les enfants, des innocents.

Aujourd'hui, une politique  qui honore et valide  les grands écarts de Mr Trump. Du Climat agressé  au protectionnisme galopant, les USA se détachent de l'Europe, attisent les conflits au Moyen-Orient et jettent à la face du monde une actualité sanglante, odieuse, des perspectives climatiques alarmantes.

Un jeu dont se félicite le valet local, Netanyahou, investit dans son rôle de Tueur. Lit et bain de sang, autel maculé sur lequel il  consacre le nouvel Holocauste Palestinien, un Peuple dont on ne sait comment ses ressortissants parviennent à survivre dans pareilles cages perpétuellement bombardées, confinées, sans libertés, sans plus aucune dignité possible ou même reconnue.

Le Monde a mal, souffre de voir la déchirure au quotidien rythmer le désordre des jours, des mois, des années, des décennies .Et d'assister, impuissants,  à ce lent génocide, ces souffrances qui alimentent et exacerbent les extrêmes. Pratiques de guerres et politiques de colonisations qui ne laissent plus d'influencer les parties. En définitive,  une guerre qui s'exporte comme les armes bien plus aisément que les mesures de fonds qui investiraient durablement le dialogue et la paix.

Israël, Usa, vous faites honte ! Vos actes relèvent de la cruauté, de la barbarie, de la force contre la feuille d'olivier, ces oliviers que vous tranchez afin qu'ils n'échoient plus aux agriculteurs palestiniens, à l'instar de l'eau que vous détournez, afin d'affamer et d'assoiffer  les villages ! 

Les exemples de vos forfaits, de vos exactions sont légions, tombent au diapason des obus signés en coeur  par des enfants, " From Israël To Palestinia " ... Que semez-vous à travers les Mondes si ce n'est la haine, la vengeance, la folie ! Est-ce là l'esprit de la Loi Mosaïque, de la Tora ?  

Qu'appliquez-vous Sioniste chrétiens d'Occident et surtout US depuis ce puritanisme argenté et haut perché ? Ce déferlement incessant de méchanceté, de racisme en putréfaction ; une honte, l'arène du crime légalisé, institutionnalisé.

La victoire de la mort plane désormais dans cette ambassade et que les prochains diplomates  qui s'y rendront n'oublie jamais  ce jour tragique, ces morts ces milliers de blessés.

Chefs d'Etats, votre devoir sera  justement, également,   devous poser, quelque part, en recueillement, le jour de votre visite dans cette toute nouvelle ambassade, dans cette ambassade signant sitôt  l'apocalypse, le passage par les armes et l'exécution sommaire de civils, d'opposants, face  à des mesures bien légitimes, sans aucune  contre partie ou espoir.

Un autre concept de démocratie naît, un nouvel ordre Mondial prévaut et règne sans partage : l'Axe New - York Jerusalem, l'empire bâtit sur le

 

SANG

MAL AUX MONDES 

 

 AMAL MURKUS 

BLESSURE 

!

http://www.liberation.fr/planete/2018/05/14/gaza-les-etats-unis-bloquent-a-l-onu-une-demande-d-enquete-independante_1649933

Discours officiels creux, mines  ampoulées et profils con-descendants déblatérant des platitudes de circonstances  dans les culs-de-basses-fosses de l'histoire

§

_________________________________________________________________