RUSCANA_VIOLENTE_BORA___TRAMUNTANA__

Tantôt hurlant  tantôt rugissant, Mer-Océan des hautes latitudes honore la Liberté des grands espaces et du vol Albatros

 

 

Mer étale
Mer métal en fusion
qu'osent froisser
tour à tour
l'aure et la brise
des vallées

Au jusant qui cède    
au  flot    au fort courant du raz  
la mer lancée au galop
vers l'estran 
qui dénude  les îles
en couchant les bateaux
du bout de la terre


La mer des marées d'équinoxes  
aux Lunes turquoises
rousses ou carmines
La mer qui renverse
hérissée
l'espace d'une bascule
providentielle

La mer infinie
des phares     des amers  égarés
que des lames Iroise
dépassent
Mais que d' horizons bossués
où le coup de temps
esquisse destin et promesse

La mer renaissant  aux grains 
blancs et noirs  qui noient  
 Terribles galernées
Les Cap-horniers
et les gabiers
en redoutent à jamais le tangage 

Mer-Océan
des blanches avalanches
dont l'aventurier aux rivages 
sublime la chute irisée
la descente aux enfers commuée
Mer-Océan qui élève
en sombrant

La mer des éclipses
de Soleil et de Lune
fabulant à ses heures
un rare reflet    la moire
précieuse   qui s'abîment
et que le jour ne connaît pas

La mer
onirique que les mythes
hantent en s'y entant tel  un halo  un duo 
depuis les mondes
antiques  les dictons
tant de dévotions
et de propitiations disséminées 

La mer en courroux 
ses violentes  tempêtes
La mer au calme revenue 
dont le silence  tonnant 
et la longue houle
enfin éploient 
l'étoffe satinée des vastités 

Je ne vous quitterai point
sans vous confier  
le frisson pers de la  mer
ciel d'entre les cieux
immensurables camaïeux
allégorique traversée
des rêves palpables

Cette frange unissonante
qui ceint  
d'un seul trait son  île aux amours perdus 
les contours animés  d'une éternelle
vision

Que la mer fleurit 
Solennel  printemps
Vagues   anges d'écume
sur la mer     veillent
le vol millénaire
des grands migrateurs

!

- MARIN - 

Naturellement Nôtre 

_____________________________________________________________________________