DSC03638__1_


Une vision monochrome
éminemment bleue
Bleu Klein          abyssale
fabulant les vastités         l'océan
au sortir des bras de Morphée

J'ose en évoquer l'éthéré
la sérénité       la clairvoyance
Champs immensurables
au long cours  de la nuit
Eternel silence

Ainsi de quérir       là-bas 
inlassablement âme          de chérir
sur la mer de la tranquilité
deux univers     dont l'un    demeure
afin que l'autre   migre      déjà

Plus loin que l'horizon
non sans dénégation
Le poète-alchmiste
révèle ce qu'il voit       L'eau-delà
des murs       _       de la raison

J'eus souvent  vécu  de  ces larmes safres
l'étrange moisson      outremer
J'en recueillis la quintessence
jamais plus seul          qu'un-sensé
livré au souffle  elliptique    de la folie

Il n'est point d'artifices
aux faisceaux de l'onde
et de la lumière hermétiques
dont j'emprunte la voie chromatique
l'éphémère des mots

§

- MARIN - 

ALPHA LYRAE /

_______________________________________________________________________________