EGOUTS_OU__EXUTOIRE_

Combien de quartiers, de zones exposées ne sont pas encore collectées à ces exutoires de réseau pluvial, dans les villes et agglomérations ?  Il est grand temps d'y remédier ...

Nous demeurons très inquiets ! En effet, nous disposons d'images qui ne laissent, hélas ! aucun doute  sur la dangerosité de certains écoulements non canalisés, non traités !

 

Juste après un brin de poésie et de clarté, revenons à nos miasmes urbains  économiquement  rejetés vers la mer ! Le scoop est édifiant  sans surprendre. Sollicitons, à juste titre,   les ingénieurs du génie civil et les élus des communes  ...! 

En effet, si nous considérons l'écoulement des eaux de pluie en milieu urbain littoral ou  proche de la mer, des cours d'eau, mettons en exergue ce que l'on dénomme à juste titre 

EXUTOIRE  DE RÉSEAU PLUVIAL  EN ZONE URBAINE 

 

soit 

 DE GROS TUYAUX SE PROJETANT VERS  LA MER  LE COURS D'EAU

 

LE LIEN 

 

http://www.smbv-pointedecaux.fr/web/techniques_de_regulation.html

 

En somme une tuerie programmée de notre milieu marin et qui plus est une source de pollutions majeures des rivages, des plages, du sable que foulent nos citadins  enfants et adultes, en cas de manquements ou de retards avérés d'équipements adéquats. Comment cela serait -il possible, de nos jours, lorsque les indices de  pollutions atteignent des sommets, quand les services sanitaires délivrent des autorisations de baignades ? 

DE QUOI S'AGIT-IL 

Si, comme le précise la définition, les eaux pluviales collectées en milieu Urbain  se rejettent dans la mer, les cours d'eau, en terre après avoir lavé les avenues, les routes, les trottoirs, les gargouilles : envisageons d'emblée l'ampleur de la pollution à évincer, à traiter pour assainir ! 

Mégots, déchets plastiques, excréments animaliers, composants huileux issus des voitures déposés sur le bitume, rejets d'ordures non canalisés ou traînant à la périphérie des zones de collectes,  tous les types de déjections possibles et inimaginables, par incivisme notoire !

Poussières et boues fortement  contaminées...  La liste ne laisserait plus de surprendre, d'aggraver l'impact  écologique majeur et la qualité des eaux de baignades limitrophes ...

Une situation plus que préoccupante, alarmante  lorsque l'on sait  également le nombre d'animaux  qui vont mourir  le long de ce vaste réseau urbain et qui se décomposent, cachés, jusqu'au bout, dans les buses, les tuyaux, les regards d'eau de pluies !

 

FAUT-IL ESPÉRER QUE 

Tous les éléments constitutifs de ce réseau d'eaux pluviales urbain convergent  vers une station de traitement, un dispositif  adapté aux besoins et aux  impératifs de l'agglomération, avant l'exutoire.

Que celle-ci soit pourvue de systèmes de filtration opportuns et opératoires ;

Que les macro-déchets comme les micro-déchets n'aggravent   pas les apports journaliers de miasmes urbains ...

Que salubrité, santé publique, prévention et sécurité soient à l'ordre du jour, au premier rang des préoccupations !

Enfin, qu'il ne subsiste plus  aucun réseau qui ne soit en prise directe avec le milieu environnant : rassurez-nous ! 

 

NOUS ATTENDONS QUELQUES INFORMATIONS DE LA PART DES OFFICES ET SERVICES COMPÉTENTS EN LA MATIÈRE 

MERCI D'AVANCE 

 

!

LE COLLECTIF  CORSICA...GO56

POUR L'ÎLE DE CORSE