UN CONTEXTE  ABSOLUMENT ANORMAL  PERSISTE ET SIGNE  

DÉRÈGLEMENT  CLIMATIQUE 

 

1015 Hpa ! Les Pressions restent  bloquées sur le baromètre ; + / -     1 - 2 Hpa d'écart, sans moyenne, depuis des mois...

Zone de convergence intertropicale ? La Grande Bleue et son large pourtour  connaîtraient-ils pareille évolution climatique ? Irions - nous vers un climat de type Tropical ou équatorial  atypique, désorganisé ? 

 Observons  : 

L'an passé, nous connûmes une longue  sécheresse qui,  du mois d'Avril à la mi-Novembre,  sévit durement  sous nos latitudes...

Pour 2018 , s'instaure une situation totalement paradoxale et contraire  ! Nous avions, il y a déjà quelques mois annoncé, au regard justement de la fréquence des précipitations et de l'incapacité  de notre atmosphère à recouvrer  ces  équilibres qui caractérisent le climat tempéré Ouest Occidental habituel...

Cet épisode orageux, disséminé, n'est pas prêt de s'arrêter et on peut d'ores et déjà augurer  d'un départ de saison pourri, avec orages diurnes parfois violents, durant  plusieurs heures ( anormal )... Vigilance donc en mer et en montagne, aux abords des cours d'eau et embouchures.

Les grands centres permanents  météorologiques ne gèrent  plus la vie de l'atmosphère ainsi qu'à l'accoutumée, générant dès lors  des situations  extrêmes,  dont ces évolutions orageuses qui peuvent s'avérer catastrophiques.

Tantôt marais barométrique durable, tantôt contexte de type dépressionnaire, avec goutte froide en altitude et retour incessant d'Est, le temps devient  de plus en plus imprévisible et soudain ; nous en avons déjà parlé !

Sur-alimentation en énergie à partir d'un sol, ( le château d'eau Corse ),  gorgé d'eau. L'air surchauffe au sol et en montagne,  montant encore en température, graduellement  au fil des heures de la journée.

Des  convections sur-dimensionnées, voici l'ensemble détonnant  qui fait éclater des  orages violents, avec débordements en plaines et vers le littoral.

Suivant la proximité des massifs ou l'effet plus ou moins important des vents thermiques insulaires, des caps et des zones habituellement plus exposées aux vents locaux, les orages évoluent différemment.

Il convient de bien observer le ciel, les signes qu'il donne encore et de s'entourer de prudence, d'un sens affiné de l'observation, d'une bonne connaissance des bases en météorologie.

 

A SUIVRE

-  SINDIBAD le MARIN  - 

pour

CORSICA...GO56