DSCN1075_001

 Quand verrons-nous ce type de bâtis intégré, doublé de pierres du pays, sur sites remarquables, quand ils relèvent de toutes les autorisations. C'est un petit exemple, mais les horizons de la mer bouchés, tout ce que l'on ne voudrait plus voir et qui domine encore  ...  Carré, crépis, commun, sans âme ni  histoire, pas même dans l'utilisation des matériaux  ; sommes-nous sur l'Île de Corse ? La mer et ses teintes nous le rappellent ... Mais un Parlement de la Mer aurait tant et tant à faire, à concevoir, à innover, à réhabiliter, à optimiser, intégrer, développer, préserver. Un atout : l'existant des structures en place, mais encore  : Libre-Opinion  par Ghjorghju d'OTA et  Georges NEMO 

***

 

 

LE LIEN 

 

 https://www.corsematin.com/article/article/la-corse-va-se-doter-dun-parlement-de-la-mer

 

LIEN CONNEXE 

 

https://www.corsematin.com/article/article/cet-air-que-lon-voudrait-plus-respirable-regulierement-denoncee-par-les-militants-ec

 

Bien en Amont pareil dispositif de type Institutionnel tout à fait légitime, voici une  mesure prise avec des décennies de retard, il faut le constater et le déplorer, tant les Rivages Corses, la Loi Littorale Continentale auront été à l'origine de dégradations irréversibles, d'un laisser - aller  dévastateur et de prébendes inacceptables...

La Corse  et son dispositif législatif, exécutif devra procéder à un État des Lieux, d'une part et, d'autre part à une totale redéfinition de l'ESPACE et du DOMAINE MARITIME INSULAIRE NATUREL

eût égard aux spécificités et aux particularité géographiques, géologiques, hydrologiques, climatiques de notre Île.

Un Travail  qui ne relèverait pas,   au départ,  de l'initiative des Politiques mais d'un COLLÈGE de chercheurs, de spécialistes, de scientifiques susceptibles de livrer aux ÉLUS  toute la matière et les éléments rendant compte des réels enjeux pour agir dans la transparence, la prévention, les précautions qui s'imposent à Toutes et Tous, à tous les niveaux de l'organisation des hommes, - soit de l'individu à la collectivité territoriale, de l'intiative individuelle au complexe  privé de grande importance.

Surtout, et à l'Instar de la MONTAGNE, ne pas mettre la charrue avant les boeufs en invoquer  de suite l'Economie, l'Industrie, les commerces, ETC ! ... Inconsidérément.

Si les éléments de notre Patrimoine peuvent espérer une réelle métamorphose, dans la stricte  marge du développement durable, de l'intération de l'Homme  dans son environnement et cadre de vie, il lui faut observer ces règles de prudence, de sagesse, de précautions  portées par l'investigation scientifique incontestable,  en amont. Une base de travail solide, incontestée, justifiée.

Rien ne serait possible sans cette prévalence, le primat de la Co-Naissance Scientifique  en la Matière ! Ainsi éviterions-nous les erreurs du passé, les largesses que l'on croyait non préjudiciables à l'Environnement et qui, en présence des manifestations du dérèglement climatique, s'avèrent être aujourd'hui de vrais désastres.

Nous ne pouvons plus souffrir, accuser les manquements qui relèvent du totalitarisme technocratique,  politique,  affairiste ou commercial, industriel et exclusivement touristique, dans le cas où le  tourisme seul confinerait et commanderait à quelques décisions uniques, sectaires et exclusives.

Nous avons des atouts inestimables, une richesse exceptionnelle quant aux biotopes et espaces remarquables, certes !  mais nous déplorons également des domaines et des espaces immenses lourdement et gravement impactés, qui précipitent de nos jours les nuisances dues aux diverses formes  du dérèglement climatiques ...

Aussi, un  PARLEMENT DE LA MER  devra se pencher sur l'acquis, les dégâts déjà perpétrés et occasionnés et, l'avenir d'un développement autour de l'Entité MER, sans aucune faille ni désordre quant au MILIEU MARIN dans son ensemble. Nous le disons, l'affirmons et le répétons tous les jours, cette Institution louable, légitime devra passer et reposer sur nouvelle définition des termes de Milieu Marin et ses zones d'influences,  conçue et pensée  à partir d'un

ÉTAT DES LIEUX MARITIME INSULAIRE  CLAIR ET PRÉCIS, SANS AUCUNE ZONE D'OMBRE 

______________________________________________________________________________

Tout le reste sera affaires de mise en place, de juridiction, de techniques opératoires, de commissions et de rapporteurs, de propositions et de décisions, localement, intégré dans une dynamique et une synergie d'ensemble respectueuse des inconditionnels, des incontournables intérêts de la NATURE, pour l'HOMME  et l'ÎLE DE DEMAIN, ouverte  sur toute la MÉDITERRANÉE

L'INSULARITÉ passe par un cadre défini, que  sous-tendent connaissances scientifiques et constats sur le terrain, que met en oeuvre toute une synergie politique parlant les mêmes termes, des mêmes enjeux, pour la durabilité des faits

________________________________________________________________________________________________________

 

CORSICA...GO56

LIBRE-OPINION 

PAR GHJORGHJU D'OTA