LE_MUSEE_AQUATIQUE_

LE MUSEE AQUATIQUE  

 

 

Au-delà
ondoient dunes et lames azurées
berçant un  croissant
d'île verte         Au-delà s'illune sous la mer
Tu en soulignes les possibles 
en vaguant
Esquif sur l'horizon
dont l'infinitude accorde encore
chaque  voile à l'esprit  des choses  transe-lucide
depuis que nous vînmes
un jour   à entendre   ensemble
les mondes
tel un plain- chant d'ailes et d'évents

Il des ciels étranges
parsemés d'astres morts
aux échos pourtant nitescents
Est-ce  la Nuit Obscure
Le silence      les vastités 
unique reflet
ultime amer
y embrassent 
une vie
la vie

Maints rivages
distancent déjà
l'insouciance de nos jeux
la peur  ou  la mort
Nos paris fous de jeunesse
esquissent
tant de souvenirs
en partance
vers le grand abîme

Lâchons prise veux-tu
Larguons les amarres
Le geste décline l'abandon
Que le penser
aille l'amble des vents
quitte enfin le port
et ses tourments

L'océan
comme un précieux  liant
un fabuleux dessein
Divin alchimiste
relie   et   relit
d'autres mondes
à marier         en paix  alors 
Appareillons

Que suis-je      qu'aurais-je été 
sinon la parenthèse     deux rives
quelques sigles croches qui enchâssent
juste une hypothèse
la traversée d'un océan
qui pend fin  et ne s'en retourne jamais
qui n'est déjà plus
de chemin   L'un en tout qui  sommeille

 

!

 

-   MARIN - 

Enigme

 

_____________________________________________________________________________