DSCN5575

L'EQUATION  METEO DE SINDIBAD  LE MARIN POUR L'ÎLE  DE CORSE 

 

 

PRÉSENTONS  SINDIBAD LE MARIN

 

_____________________________________________________________________________

C'est quelqu'un qui observe, note les signes du ciel, relève toutes  les données vents en temps réel, sur sites exposés et spots - Glisse non motorisée -, selon les heures du jour. Il considère qu'en Météo rien est acquis, surtout  avec les dérèglements climatiques qui nous touchent. Il intègre tous les paramètres locaux, physiques, aérologiques, hydrologiques, géographiques, diurnes, orologiques. A partir de là, il  se prononce pour un profil  probable de journée concernant le temps et les vents sur Zones Littorales Corses.

_______________________________________________________________________________

Oui, nous découvrons  quasiment tous les jours des Bulletins Météo de Supermarket, - "  BMS  " -  qui tiennent dans une pochette surprise, avec des valeurs de vent prévues absolument aléatoires, du moins pour ce qui concerne le Grand Sud de l'Île de Corse ! A quoi cela tient-il ? 

Apparemment, la situation météorologico-klimatique aggravée, ULTRA BLOQUEE, la " SMKAUB "  donne du fil à retordre aux modèles et à leurs interprètes enivrés d'équations insolubles... Ils se perdent, n'observent  rien, car tout se joue sur petit écran et traitement choc par " PETA-FLOPS  ", une  thérapie numérique survitaminée, confirme-t-on, mais en pareilles circonstances  totalement inefficace.

En effet, les vents foireux prévus se métamorphosent au fil des heures du jour et d'un  réchauffement diurne parfois infernal ou dantesque.

Le Massif Corse connaît de très forts soulèvements d'air, des convections dit-on, qui se soldent vers l'intérieur de l'Île par des orages violents, brutaux, nourris. Un air dit naturel mais doublé  des miasmes suffoquants que l'été et l'urbanisme rejettent par centaines de milliers de tonnes  dans l'atmosphère locale, qui nous  concoctent une toute nouvelle mixture  détonante.

En Bords de Mer, à la faveur du contexte  maritime  d'insularité, les thermiques, aux endroits habituels et favorisés par les reliefs tourmentés, proches, sont non seulement canalisés mais également  renforcés, très localement, par effets de brises, d'appels d'air ou Venturi très marqués, ( Caps et pointes exposés, caps secondaires ).

Nous avons donc fréquemment  observés,  à 80 %,  des valeurs de vents  de secteur Ouest Moyens supérieures à 25 Noeuds et, dans les rafales, des pointes à 33 / 35 Noeuds, ce qui est particulièrement  spectaculaire, en l'absence de flux, de courant, de vent  synoptique établis  sur l'Ouest du Bassin Méditerranéen. ( Attention, hors tirages dus  aux orages ou à quelques cumulonimbus proches ) !

Si les vents  diffluents restent faibles à très modérés entre 10 heures et 15h30 Locales, ils manifestent déjà quelques pointes supérieures à 20 Noeuds vers midi, oscillant entre les secteurs SW et W, pour se renforcer à compter de 17 Heures locales, s'établir à l'Ouest, atteindre des rafales supérieures  à 30 Noeuds, tout en restant stables en direction.

Données non rétenues sur les relevés Sémaphore qui campent sur les  Observations prématurées de  15 heures  TU et ne rendent jamais compte de ces faits  locaux intéressant tout de même une très vaste zone littorale Sud-Ouest Corse.

 

TRADUISONS POUR LA GLISSE 

 

Les KITEBOARDERS sont le plus souvent servis, toute la journée, tandis  que les WINDSURFERS brassent un Matos de dingue :  Slalom / Race ou Freestyle selon les endroits situés  au vent ou sous le vent de l'Île,  toujours pour le Grand Sud Ouest, puis se  munissent de  petites boards en fin d'après-midi.

Alors, soyez attentifs, VERS 17 HEURES LOCALES rien n'est donc perdu. Un vent mou du genou peut de suite se lever et forcir au-delà toutes les espérances. Et si  vous optez  pour une destination, un spot exposé, toilez  en conséquence, le vent peut  atteindre le GRAND FRAIS  dans les rafales voir même pour le vent moyen ...  Rester tout de même toilé pour traverser quelques molles avant 17 Heures.

Après 17 heures locales jusque vers les 19h30, ça dépote !

Quant aux modèles  Météo patentés, en vogue, vulgarisés,  ils restent dans le laconique, l'approximation très aléatoire,  jamais en temps réel ni au niveau de la mer. C'est regrettable, voir dangereux pour les écoles de voiles et les usagers avec des enfants et engins de plages légers,  dérivants

!

SINDIBAD  LE MARIN 

NB /

Même WINDS 'UP, la BALISE en temps réel, au modèle d'ordinaire le plus juste s'avère très largement dépassées, affichent des relevés 2 fois supérieurs aux prévisions, c'est dire ! 

______________________________________________________________________________