RAPPEL__CASCADE_CANYONING_

CANYONING RAPPEL EN CASCADE 

 

 

CONTRIBUTION A L'ATTENTION  DES USAGERS 

 

EN PRÉALABLE

 

Nous connaissons parfaitement le niveau de difficultés  que  soulève une telle pratique sportive, en Corse, pour l'avoir très souvent vécue, à partir d'une formation  éprouvée concernant les aspects de la Prévention / Sécurité  qui prévalent au-delà de tout.

L'Île de Corse est une Île à part,  dont les moyennes d'altitudes sont les plus hautes de toutes les Îles de la Méditerranée, -  Soit 600 m d'altitude moyenne / superficie ; 

Son caractère accidentel, ses reliefs sont tels que les dénivelés et l'encaissement des vallées, du relief, des CANYONS  confinent à l'engagement sans concessions, aux  situations extrêmes parfois très   marquées.

Les parcours ne sont envisageables qu'en présence de matériels adaptés 100 % CANYON, manipulés par un personnel diplômé compétent,  selon le strict respect des manoeuvres et des connaissances spécifiques de l'activité, à contrôler et à remettre à niveau  au moins toutes les 6 Années.

La vie de l'atmosphère, en Corse, en marge de la Météorologie  habituelle et saisonnière pour toute la région,  reste particulière, soudaine, parfois brutale et imprévisible. C'est là un constat irréfutable qui doit conduire à la plus grande des prudences.

La gestion de groupes emmenés en CANYON suppose une totale maîtrise de l'Encadremement, et, suivant l'exposition et la difficulté du CANYON,  porte le  guide à reconsidérer le nombre de personnes  qu'il expose lors de la descente du CANYON.

D'autre part, aucune sortie ne serait envisageable  en situations et en périodes  de fortes probabilité d'Orages, sachant que le relief de l'Île, les paramètres de nature  orographique, (  selon les  effets des reliefs en présence ),  influent sur les deux pôles des phénomènes Météorologiques violents mais également de la quantité des eaux précipitées puis drainées vers le cours d'eau investi par le groupe en sortie.

 

TOUS LES PRATIQUANTS DOIVENT SAVOIR AVANT LE DÉPART   LES RISQUES ENCOURUS

LORS D'UNE DESCENTE CANYON 

 

Le Massif  CORSE,  d'Altitude moyenne,  présente à bien des égards  toutes les caractéritiques de la Haute Montagne. Le dénivelé est roi et en impose, surclasse les connaissances habituelles requises. Ne jamais l'oublier, fussions-nous en été. Tout le CORTENAIS est concerné mais également les massifs moindres, de CAGNA au CAP CORSE

!

- Si les voies d'escalade en Falaise, en Montagne sont cotées, il doit en être de même pour ce qui concerne le CANYON ! A partir de là, le Guide adapte le parcours  aux capacités des sujets et au niveau global  de son groupe, au plus près des réalités du terrain. On ne peut réaliser un CANYON  et de grandes  verticales nécessitant un appareillage et des manipulations longues aux points RELAIS en ayant  à faire à un public très hétérogène.

- Connaître  la Météo Montagne du Jour, les Tendances et l'évolution diurne prévue et, dès l'alerte orage  et  ou  la vigilance Jaune, suspendre le projet de sortie.

Lire les signes du Ciel et les interpréter à bon escient est un incontournable ! 

- Bien savoir que l'été, à la faveur de l'ensoleillement et du réchauffement des terres, des fortes températures, le Massif Corse  devient souvent le théâtre d'épisodes diurnes  convectifs  soudains  et de grandes amplitudes.   Les brises et les vents thermiques en  accentuent l'intensité, les développements verticaux des nuages cumuliformes. Leurs couleurs  sombres à noire à la base révèlent tout de l'acuité et de l'urgence de la situation !    De violents orages peuvent alors  éclater en Haute - Montagne, en Moyenne Montagne et concerner toute une vaste zone en Amont des lieux de pratiques courants.

C'est pour cette raison, que les sorties CANYON, se doivent de commencer tôt le MATIN pour s'achever au plus tard vers les 12h30 Locales, avec une plage horaire de sûreté généreuse, laissant au groupe le temps de la réchappe en cas de besoin. En effet, si des orages non prévus peuvent se produire, le risque ZÉRO n'existant pas !  Le plus fréquemment, si l'orage survient, ce sera  vers les 12h 30 / 14h, fût-il isolé, pour  finir aux alentours des 17 Heures Locales. Toute sortie après 10 heures locales devient  risquée, surtout en période de canuicule et de pics anormaux de chaleur !

 

 LE PARCOURS 

 

Il doit être connu de tous,   dans toutes ses caractéristiques, son dessin, ses points de  difficultés. Avoir établi  et convenu de  lieux de réception et d'émission possibles  en cas d'appels d'urgence.

- Point de Départ, d'Arrivée et surtout / LES POINTS DE RÉCHAPPES POTENTIELS  parfaitement visualisés, intégrés et Conduites à Tenir le cas Où  ! Ce travail peut se faire la veille, avec supports cartographiques  et consignes précises de Sécurité Individuelles et de Groupe.

Ne rien laisser au hasard  et au doute  quant à la Prévention / Sécurité de la progression  sur le Parcours. Si le cas du non - retour envisagé  se présente,  en cas de dégradations des conditions de progression ou Météorologiques, quelque soient les autres causes, maîtriser les conduites à tenir favorables, aussi simples et efficaces soient-elles, les mettre en oeuvre pour le Tout Sécurité 

HYDROGRAPHIE / OROGRAPHIE  SONT LIÉES 

 

En Corse, l'Hydrographie demeure  très complexe. Il s'agit d'un réseau de cours d'eau  à la fois très nombreux, temporaires, principaux. Tous les CANYONS, sans exception, reçoivent  sur le parcours de leur descente vers la mer un nombre plus ou moins important d'affluents de taille et de vie très variables.

Mais en cas d'Orage, ce réseau montre les forces décuplées d'une interconnectivité redoutable entre la Terre et le Ciel.

Le relief aidant, les ravins et leurs rus improvisés parfois terrifiants, les eaux tumultueuses  fluent à grandes vitesse pour rejoindre des portions de cours d'eau principales. Les étranglements du relief et du lit du torrent,  les passages délicats nécessitant  l'installation des ateliers de descentes  en Rappel, exposent grandement tout le groupe  lors de  sa progression.

Enfin, en cas de vagues ou d'élévation brutale des eaux, les hauteurs atteintes dépassent  la raison ; on peut concevoir une vague de plusieurs mètres de haut, une marée continue dévastatrice emportant tout sur son passage, durable suivant les cumuls de pluie en Amont ; situations donc désespérées.

Bien souvent, la clarté de l'eau change en cours d'orage ; il est alors souvent trop tard. Nous avons une pensée  très émue pour les proches des victimes de ce terrible accident.

______________________________________________________________________________

Enfin, nous rapellons aux adeptes des Pratiques Extrêmes que les déréglements climatiques en cours, leur acuité, le caractère totalement nouveau, imprévisible ou soudain des phénomènes en milieu périlleux, invitent à la pus grande prudence comme à reconsidérer un certain nombre de données sujettes à de radicales évolutions en matière de Milieux Naturels, de Terrains d'Aventures.

Face à la mer, à la montagne, aux déserts : humbles, observer, anticiper, autant que faire se peut

______________________________________________________________________________

!

CORSICA...GO56

___________________________________________________________________