TRANSITION_VERSION_HULOT__LES_MIASMES_

Voici le BILAN des politiques grandiloquentes POST PARIS 2015, ( Tout le Nord de la France et le Sud-Est de la FRANCE impactés  par les GES et l'OZONE ), entre autres pestilences industrielles, abus de sur-consommation généralisés.

Avec Jarre, le visionnaire, Pro-jetons la  pénurie imminente d'O2 et  le Co2 pour les marées des Océans acides plastifiés. 

+ 2 %  DE REJETS  GFS   DEPUIS  LES

 

AKKORS  KOKORIKO PARIS 2015

 

CE SONT +++    750 KMS DE BOUCHONS     DANS LA FOURNAISE CE JOUR 

 

 

 

LA FRANCE  DONNE  LE TON DES MIASMES  FINANCIERS

 

VALIDE   ET CERTIFIE LES  TOUFFEURS MONDIALEMENT DIFFUSÉES 

 

 

Le Portugal brûle encore, saute avec l'Espagne la barre des 45 ° C,
sous abri, chaque année désormais, comme une sentence, un fléau, une fatalité ! Le Maghreb, l'Inde, le Pakistan   s'affolent et affichent  plus de 53 °C ! le Japon se recueille, la canicule a tué ! 
D'autres territoires, états, régions,  des USA à l'Australie,
en remontant vers la Scandinavie, le Groenland, lui emboîtent le pas
funeste d'un déclin légitimement, officiellement programmé par les décideurs d'affaires.


Tout un hémisphère suffoque. Le Climat stigmatise et non la météorologie, dépassée.
Les rennes et les caribous du Nord de l'Europe se réfugient sous les tunnels.
La forêt, les hauts conifères ne suffisent - ils plus à protéger les sols d'un air
torride ? Les lacs s'évaporent, ( Annecy = -  22 cm de baisse ). Signes air-pocalytiques ! Situation totalement inédite sous de telles latitudes.
Les glaces fondent en altitude, en Latitudes à raison de plusieurs dizaines
de centimètres / Jour ... Contexte quasiment  ère - Pocal-YptiK !


On meurt un peu partout dans le monde. Hommes, animaux, végétaux,
-  lorsque les arbres ne sont pas abattus par terrains de foot-ball entiers,
pour les besoins de la macro-agriculture intensive, de la mono-culture désastreuse -,
des effets de multiples sécheresses, des canicules, pics de chaleur dont les extrêmes
dépassent désormais allègrement les 50 ° C ! A cela s'ajoute un nouveau
type de canicule, les canicules humides, redoutables, lorsque l'on connaît
les effets du gradient adiabatique saturé sur le ressenti des corps vivants ...!
Une chaleur sèche de type Saharien vaut mieux que les touffeurs moites de la Mousson !


De violents phénomènes atmosphériques surviennent sans prévenir quant
à leur amplitude et à leur virulence. La Nature se fait hostile et ravage, se rebelle.
Du temps qu'il fait à celui qui sera : les écarts sont de plus en plus fréquents, amples.
Envisageons les autres manifestations des éléments mis en synergies et
dont nous ne maîtrisons aucunement les issues et le déroulement exponentiel improbable.


A cela s'ajoutent les effets désastreux d'une politique gouvernementale prompte
à accréditer et infirmer ses choix et ses options en matière de gestion des temps libres,
des périodes de vacances et de congés annuels et saisonniers,
précipitant ainsi comme si de rien n'était, des millions de personnes sur les routes,
provoquant une pagaille monstre et des centaines de kilomètres
de bouchons, de ralentissements, de pollutions aggravées au nom des migrations de troupeaux.


Rallions à cette incurie patentée, par voies de conséquences et d'effets rétroactifs,
l'augmentation colossale de tout le trafic aérien Européen, français, mondial,
idem pour ce qui concerne la marine marchande et le transport des passagers,
le réseau ferroviaire saturé, les centrales nucléaires dépassées par les évènements
et vous trouverez là bien des paramètres et facteurs susceptibles de bouleverser
nos équilibres naturels thermodynamiques de saison, nos centres permanents
météorologiques, les températures de l'eau de mer et de l'air ultra-pollué, etc !...


Et non satisfaits de pourrir toutes les conditions du savoir vivre sobre et mesuré,
ces élites en cols blancs persistent et signent en constatant, gage de réussite
et de prétention insolente obligent, les terribles épisodes de pollution à l'ozone,
aux GES, issus de  toutes les sources de chaleurs industrielles et commerciales rejetées,
destinées à boucler la boucle de la surchauffe nationale solidaire et citoyenne
tout en refroidissant avec les Clim un réseau de villes et d'agglomérations
en rupture totale avec l'ère d'un temps nauséabond, totalement obsolète, inadapté .


Nous sommes au bord de la Rupture  Climatique Majeure dans le sens où
la situation devrait encore durer, malgré quelques intermèdes pluvio-orageux.
La vie de l'atmosphère semble s'être figée sur des étendues immenses,
pour une période hors-normes et indéterminée. Espérons que les Océans
et les pôles trouveront encore l'énergie et les ressources suffisantes
qui nous renvoient aux précieux fronts d'antan, où l'air froid et l'air chaud
en conflits décidaient sans partage du temps à venir, des saisons,
veillaient aux harmonies et aux largesses passées.
Nous avons basculé dans un autre monde ! D'aucuns prétendaient avec impudence
et insolence que cela fût pour la fin de ce siècle ...


ERREUR MONUMENTALE


Les leviers de l'accélération et de l'emballement d'un probable
Chambardement  Climatique Majeur irréversible  sont en marche,
caracolent avec le chiffre tutélaire parvenu  aux faîtes de la connerie et de l'irresponsabilité con-sacrées.
Pendant ce temps, le démuni, le précaire, le sans-abri, le retraité, pour commencer,
gisent leur vie raccourcie dans la rue, sans l'air conditionné. Les plus âgés, dans les quartiers
aux verticales en surchauffes aggravées, anormalement normales,  vaguent à l'âme d'un corps
aux abois, chemises ouvertes, le visage creusé  par les 43 ° C qui règnent
dans leur tour infernale, le minuscule logement, sans partir en vacances.
Ainsi  les hautes sphères rafraîchies  à souhait, investis de la manne, les banquiers
ripaillent, engraissent avc les  affaires, l'estomac, la panse rondement tempérées, opulente.
Les nantis blindés de fric et d'actions, autour des meilleurs alcools non taxés,  
passent et sabrent  les lois avec force ordonnances, alimentent le nouvel esclavage de masse.


Déclin, sursis de Civilisation, or - noir et charbon à la rescousse, le temps nous est désormais décompté sur l'autel du désordre économique mondial suralimenté par des irresponsables aux volants,
des types que l'on caresse dans le dos, que l'on embrasse à qui mieux mieux,
pour quelques dollars de plus et un brin de bromance hypocrite ;  marchés en vogue con-finent.

 

***


ALORS OUI   /   INSURRECTION DES CONSCIENCES  /   MOURIR A TERME  / 

ET  CONDAMNER LA DESCENDANCE

 

!


- GHJORGHJU D'OTA -

Insurrection des Consciences /

 

  ___________________________________________________________________________