yosemite_escalade_sasha_digiulian

 

 

PRÉVENTION  /  SÉCURITÉ  / FORMATION 

 

De l'Alpinisme au Canyoning, de l'Escalade en falaise au Kayak en eau vive, du Para-Pente au  Wing Suit, du Bodyboard au Kite Surf dans les vagues extrêmes, de la descente à Ski - Snow-Board  en couloirs  aux  sauts de barres rocheuses, etc ! ...  il est des principes et des fondamentaux à observer, à respecter à la lettre pour ce qui concerne les rapports  que le Rider entretient avec le Milieu Naturel, sous toutes ses formes et manifestations.Un tout autre espace - temps livré à la symphonie ou à la tragédie des hasards : peut-être, si tant est que nous nous soumettions  au diktat du hasard, par excès de témérité ou impudence ...

S'il est des Spots  et des Sites plus exposés que d'autres,  l'observance de ces règles de bases essentielles devient plus prégnante comme  elle décide ou non de la session que le Rider projette de mener à bien.

Qu'il en soit du Guide emmenant un groupe en excursion, ou du Rider solitaire qui  s'échappe,  quelque soit le niveau le niveau acquis, là encore, il est impérieux de ne pas transgresser  la limite que la Nature impose, les alertes qu'elle  révèle à travers des signes qui ne trompent jamais, aussi minimes soient-ils ! 

Enfin laissons, accordons  à l'intuition sa part de réalisme et de clairevoyance venant abonder le panel et le registre des ressources humaines en perpétuel  progressions, réactualisations :  

 

 DES ACQUIS AUX LIMITES

 

_  En milieu périlleux  inconnu, inhabituel, aussi fréquenté qu'il puisse être par le Rider ou  le Guide, au fil du temps et de l'expérience du terrain à comptabiliser, rien ne  permet de décréter le risque ZÉRO ! Il n'existe pas, c'est un constat, un préalable incontournable...

_   L'interprétation éclairée, juste, complète de toutes les données d'ordre Météorologique devient le point d'entrée vital dans l'activité ;  on ne s'engage pas  si le contexte et la configuration globale du jour laisse apparaître de possibles causes  de détérioration des conditions  du  milieu investi...

_  Un  point nous semble  désormais  le plus important. Il   porte sur les effets et les conséquences de toutes les formes  possibles et potentielles du dérèglement climatique susceptibles de contrecarrer  la viabilité et la fiabilité de l'itinéraire, des échappatoires, des Spots  que l'on ride, des masses d'air en présence avec lesquelles gérer un vol en toute sérénité.

Comment présumer du  manteau neigeux, de la puissance d'une vague, de la violence des ascendances aérologiques,  du manque de portance d'une masse d'air très instable capable de dévier une trajectoire ?

Là encore, de plus en plus d'inconnues surclassent le guide, l'adepte, le pratiquant. A ce stade, humilité et modestie se greffent à l'analyse et à l'étude  réactualisée du milieu et du spot...

_   Enfin, il convient  de se connaître. Assumer des situations minimales et  vitale pour soi-même. Quant  au goupe, il demeure  toujours, même en situation de réalisation optimale,  à l'orée de l'incident, de l'accident. Le guide devra prévoir lors de l'excursion  une marge  Espace /  Temps qui  soit en mesure de pallier aux aléas du Terrain d'Aventure... Rentrer, étaler, attendre, se prémunir, assumer une avarie, une blessure, retourner sur ses pas, prévenir et attendre, etc ...

Ainsi de  ne jamais présumer de son potentiel, de ces acquis théoriques et pratiques  susceptibles d'outrepasser ses capacités, celles du groupes en situations hautement inhabituelles, en  milieu devenu imprévisible et soudain.

 

Tous les Canyons, toutes les grandes verticales en falaises et voies d'alpinismes, toutes les grosses vagues ou celles  dont la roche affleure, les circuits et les couloirs  de vols  libres,  sont par définition  mortels ;  on ne s'y engage pas  partiellement, le rapport  au niveau  se concevant en toute relativité et proportionnement aux moyens mis en oeuvre.

Il n' en existe au préalable aucun qui échapperait au funeste verdict ! Aucune fatalité ni destin mais dépassement de la limite  tolérable au-delà de laquelle l'homme ne contrôle plus rien et expose le groupe, s'expose dangereusement ! 

Nous pouvons arborer tout le matériel  acquis,   de dernière génération, être parvenu au faîte de la technique et de  la maîtrise d'une pratique, rien ne saurait  surmonter les situations soudaines et brutales, inédites le plus  souvent, que la NATURE dresse ou creuse devant la progression  du Rider ou  du groupe.

...

Georges NEMO

Pour 

CORSICA...GO56

 

 

sasha_digiulian_grimpeuse_yosemite

 

_____________________________________________________________________________