RENCONTRE_AU_LARGE_PUFFIN_CENDRE_

 

Vision numérique, certes trop moderne,  poussée à l'extrême du téléobjectif, ( x 120 Numérique, soit  près d'un Mille ) ! Rendez-vous, au large, vers la mer amplement  bossuée et vierge  du premier coup de temps traditionnel.

Le Puffin et le Marin se rencontrent et partagent, le temps d'un vol, au-dessus de  grosses ondes ces instants éthérés. Solitudes, bien sûr !  mais  surtout fidélité d'une amitié vraie, indéfectible, qui ne souffre d'aucune ombre déportée.

Clartés matinales partagées avec le même oiseau marin, le même Puffin Cendré, petit Albatros de la Grande Mer. Les signes ne trompent pas, toujours affirmés, comme un rituel, sacré !  Il surgit des creux, des fosses mouvantes de la mer et poursuit  sa route en traversant  sillage et route du petit esquif vélivole en planant. Silences abysaux, ô combien évocateurs ! 

Ainsi de la présence, aussi  infime soit-elle, au coeur des éléments, qui ne rassure point mais qui, indéfectiblement irradie ce moment  rare et fusionnel, cette impression, fortement ancrée en soi de la  vie fragile... Sentiment, certitude de passer, de traverser, hors du temps oscillant entre le  petit  brin de conscience éclairé, une éternité, quelque part  ou nulle part,  pour visiter, peut-être, le cosmos ! 

Après tout, si l'évidence demeure relative,   si l'extrapolation  paraît démesurée, ces dispositions ne confinent jamais à l'insignifiance du propos, à l'excés forcé  de clairoyance mais brise les entraves de la liberté chère au poète maudit, encore une fois, qui se rappelle ici comme un poème renommé, quelques rimes  immortelles

...

MARIN 

PENSEES EN MER

 

AMBIANCE_DEPART__SUPER_OISEAUX__1_

 

______________________________________________________________________________