DOUBLE__VAGUE__TROP_D_EAU_

Rider " STOKOFISH " négocie la pente au ras de la roche : c'est la nouvelle donne

Une récente étude, très sérieuse, fait état de la détérioration de la qualité des  vagues, autour de Planète-Bleue ! La cause est humaine, pour ne pas changer. En effet, suite aux nombreuses manifestations du Réchauffement, du Dérèglement Climatique, nous pourrions voir de très nombreux spots tantôt se détériorer, tantôt disparaître, d'autres atteindraient des sommets. La montée des eaux menace et constitue en fait  la conséquence logique d'un ensemble de  relations de causes à effets entre différents paramètres,  en totales interactions...

 

UN CONSTAT  AVÉRÉ //  DES PISTES D'ETUDE

 

-  Nous le savons, la mer qui se réchauffe a tendance à gonfler ; 

- On ajoute à cela l'élévation moyenne et annuelle des eaux des mers et des océans due au changements climatique, les cycles de marées et de Lune plus favorables, les sur-cotes de tempête ou de coups de vent, la baisse du champ de pression,  le passage de puissants grains au large et nous voilà  rendus sur des  sites de pratiques extrêmes métamorphosés, méconnaissables, décalés, rapprochés .

-  Lorsque la déclivité du plateau continental est moindre, le phénomène fluctue, suivant la distance aux rivages et la profondeur. Si au contraire ceux-ci  sont accores, les vagues se rapprochent, pour des valeurs plus hautes et plus épaisses. 

-  Vagues donc  plus massives, avec effets de submersion  plus marqués, tirant beaucoup d'eau à l'avant  et par conséquent moins belles, au glacis souvent perturbé par de nombreux retours ;  la  réflexion des ondes  antérieures ou précédentes agissant de fait.

- Pour ce qui concerne les terrains d'aventures de pleine eau, vagues de profondeur notamment, celles-ci  pourraient devenir plus hautes, redoutables, plus rapides et  terriblement dévastatrices. Certains sites  perdraient  leurs vagues, par excès de  profondeur, à moins que les ondes de Tempêtes  rééquilibrent la situation antérieure...! 

- En méditerranée, seules de grosses conditions limiteraient les inférérences négatives, les vagues cassant dès lors plus loin, plus hautes, plus rapides et plus grosses, affichant  de belles pentes,  si tant est que le site  soit bien placé et orienté  en rapport avec les vents dominants.

STOKOFISH___

 Gonflement soudain à quelques mètres du board ; + 0.80 m d'eau sur site ... Tout change, jusqu'à la forme des vagues. Plus  exposées au trait de côte, les vagues  sont déstabilisées, abimées, impévisibles, double-marches et surtout, terriblement  puissantes

S'ADAPTER

Ainsi,  Rider " STOKOFISH ", se trouve de plus en plus souvent en difficultés,  affectant  justement  ces modifications avérées, pour de mêmes sites, selon des contitions de vents habituelles.

Quelque chose change, de façon remarquable. S'habituer demande du temps et surtout une grande vigilance lorsque les vagues d'ordinaire plus éloignées viennent à déferler à une dizaine de mètres du rivage.

Il semblerait que les coefficients de marées perdent  leurs effets  sculpteurs de vagues, lorsqu'au bénéfice et au diapason de la marée  descendante, en Méditerranée, pour le moins sur l'Île de Corse, la houle s'alignait et cassait  en creusant à souhait, un peu plus loin, sécurisé.

 

A SUIVRE

EN COURS 

 

 

RELANCE__EXPOSEE_

 

 

 

___________________________________________________________________