URGENCES_PLANETE__BLEUE_

Ajoutons à cela / Canicules, Incendies /  Conflits / Désertification _ Sécheresses / Catastrophes  et Extrêmes Climatiques  / Fonte des Pôles /  Etc !...

 

LIEN I 

 

 

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/les-benefices-economiques-de-la-lutte-contre-le-changement-climatique-sont-sous-estimes-selon-une-etude_2926009.html

 

 

URGENCES_PLANETE_BLEUE_II_

Océans Plastiques /  Montée des Eaux / Nuages Jaunes /  Energies Fossiles  à  la hausse / Inondations / Biodiversité en périls croissants / Terres Agricoles contaminées / Etc  ! 

 

LIEN II 

 


https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/video-tribune-pour-sauver-la-planete-c-est-un-cri-de-colere-explique-le-climatologue-jean-jouzel_2924517.html

 

 

CHRONIQUE 

 

Nous aurions  écorché, interpellé Mr Hulot, déjà  ancien Ministre de l'Ecologie. Certainement à tort ou sans doute interpellés et touchés que nous étions face aux revirements de LREM aux commandes et aux affaires de l'état pour mener à bien la Transition  Énergétique,  un total développement durable. Électeurs, nous aurions été abusés encore une fois par les promesses de campagnes et pour le pire à venir.

A cette occasion rare, nous tenons à rendre compte, à évoquer le  courage politique, doublé de franchise et de loyauté envers la chose publique dont fit preuve l'ancien Ministre d'Etat. Mais plus encore,  l'Urgence Planétaire que le geste de MR N. HULOT désormais surligne en gras, sans équivoque, qui devrait  faire date ... Dont acte, Mr  du perchoir  ! 

Un fait politique majeur valant  indicateur d'échec total de l'actuelle majorité pour ce qui  concerne l'état  en cours  du monde, du pays ! 

D'aucuns se précipitent vers la brèche ouverte dans l'édifice HULOT / USHUAÏA - NATURE, bien trop aisément, de façon détestablement opportuniste, brandissant çà et là comme à l'envi l'argument  fallacieux de l'Absolu,  de l'homme de Passion trop exigeant,  au caractère incompatible, ( bien voyons ), avec la  chose publique et politique. Il est vrai  que l'absolu, le passionné, le vrai, l'homme intègre  ne saurait souffrir ni de compromis ni de collusion insanes avec les mondes implacables des affaires et des banques intéressées, les bourses et le marché mondial bien huilé. Ou du  " politiquement correct et bien amené " ...!

Oui, Mr HULOT, voilà  non seulement une décision qui s'imposait, qui tardait et que vous auriez prise non sans  difficultés. Sens de l'abnégation  dévoyé par un  système en place et toutes les  innommables  stratégies Lobbyistes sévissant et résolument en marche vers la pérennité d'une grille de civilisation suicidaire, obsolète, dangereuse.

Vous auriez  été très certainement seul, sans troupes ou du moins juste faiblement  épaulés, lors de l'annonce de ces énièmes plans sans lendemains que les technocrates zélés élaborent depuis  bureaux,  cautionnant et confortant  à qui mieux-mieux  la visée  ampoulée et l'objectif électoralistes.

Que votre décision vaille cri d'alarme, d'urgence, alerte, extrême limite,  à l'instar des messages nombreux et amplement nourris que la communauté Internationale et  Scientifique, avec gravité  aura adressés aux théâtres de  guignols en place, qui ne font rien, qui ne prennent aucune décision remarquable qui puisse donner  un  coup d'arrêt au Nucléaire, à l'aviation civile, au  commerce  maritime international titanesque, au pillage des océans, à la pollution massive  des terres et des airs, à la débauche énergétique  permettant sur-production et sur-consommation,   etc ! ... 

On interagit  sur les taxes et les ponctions à la vitesse grand V !  On rame du côté de l'écologie ; qui est responsable : le taxé-consommateur  ou le banquier-patron à la solde  d'une machinerie aveugle à souhaits  ? 

L'heure n'est plus aux constats mais à la dénonciation de la désinformation. Mobilisons-nous face   aux laisser-aller irresponsables, aux indices de  croissance valant  alme vérité de ces messieurs en cols blancs qui pètent la Planète, ne sanctuarisent pas assez ou à minima  sur mer et sur terre, en forêt, en montagne, partout où la biodiversité court de réels dangers d'extermination !  Car il s'agit bien d'extermination animale et végétale, environnementale  quand ces politiques  divisent par deux le prix du droit à tuer, en silence !

Allons-nous ainsi  laisser agir, ignorer les opportunités fabuleuses qui résident  dans la mise en place d'une Transition Écologique Totale et Durable, capable de générer autant de richesses que d'emplois, un pari fécond et propre  pour l'avenir ? Cf / Lien.

Outre le cri de colère de Jean JOUZEL, climatologue, il y a  ces appels incessants  de divers collectifs à la mesure, à la sobriété, notions chères à Pierre RABHI, agro-biologistes de renom qui a su exporter ses savoirs-faire.

Nous possédons tous les outils, les moyens, les connaissances suscpitbles d'enclencher une vraie transition sans que les voyous en cols blancs ne lèvent le sceptre  opportuniste et dominateur des équilibres financiers, de la concurrence, de la compétitivité ! 

Si tels en étaient les cas, alors que ces politiques exclusives, impitoyables, irresponsables, rivalisent de techniques, de compétences, de moyens et d'avant-gardes pour initier dès demain une réelle Transition, laissant sur le bord de la route les Lobbyistes qui les manipulent et les asservissent en les tirant vers le mal - être inéluctable.

Assez d'entendre parler chiffres, pourcentages,  taxes,  impôts, augmentations ridicules,  économies drastiques et rigueurs budgétaires lorsque  simultanément la Planète surchauffe, la biodiversite se meurt, l'air et  l'océan s'acidifient ... Quelles sont les réelles priorités, urgences, pistes à suivre   ? Mais où vit-on, que poursuivons - nous ainsi, emmenés de gré ou de force vers l'impasse climatique et ses bouleversements majeurs ? 

Nous vous comprenons, Mr HULOT, car comment demeurer  et graviter autour de ces sphères  dont toutes les influences s'avèrent négatives et hautement toxiques  pour le vaisseau que nous habitons.

Seriez-vous bien plus efficace en recouvrant vos premières amours, votre Fondation, de vrais contacts, loin des faux-semblants,  de la langue de bois, de toutes les entraves de circonstances qui firent de votre ministère, de l'écologie, à l'instar des parents pauvres de l'école de toujours, ( Musique - Dessin - Sport ) un faire-valoir  incapable de tenir le cap des promesses à minima.

Mais  quand de devoir avaler les serpents de la Chasse et de ses silencieux, l'Hydre Nucléaire, les scandales de l'huile de palme, ces accords  commerciaux à l'international totalement  fantasques,  et nous en passons, oui, il y a de quoi quitter le navire, où que nous fussions, afin de se regarder le matin dans la glace.

Enfin, on ne tergiverse pas sur les valeurs d'un absolu porté et défendu à justes titres par un homme de la trempe de l'ancien Ministre d'un an, qui y aura cru ; Nicolas HULOT eût été l'homme providentiel aux commandes de l'ÉCOLOGIE, véritable SOCLE COMMUN DE CIVILISATION et non politiquement  pollué, en mesure de réconcilier ENVIRONNEMENT ET ÉCONOMIE-INDUSTRIE-TECHNOLOGIE.

Un socle commun présidant aux décisions de tous les autres Ministères, incarné par un homme désormais second premier Ministre, au-dessus de Jupiter et de Zeus.

Que nous sachions, sur l'Île de CORSE, tirer toutes  les leçons de cette terrible déconvenue dont  terres et climats feront les frais.

Nous avons de quoi étonner l'Europe, en matière d'Ecologie, de Développement Durable, de Nouvelles Technologies et, surtout,  pour ce qui concerne la Nature, l'Environnement  et l'Homme, la Nature pour l'Homme et non l'inverse. Alors, Mr HULOT, si vous reveniez un jour, avec votre aile, animer un  peu les Ciels de Ventilegna, prévenez-nous, avec toute la discrétion qui se doit à l'évasion propre et durable

!

ANTONU-PASQUINU D' OTA 

 

_________________________________________________________________________________________________