GÉNÉRALITÉS  //  FAISONS LE POINT   

 

ALTERNATIVES CLIMAT //  ACCIDENTS  ATMOSPHÉRIQUE ET MARIN 

 

Non satisfaits de se planter  la veille pour le  lendemain, voilà qu'ils ont pondu, depuis déjà un bout de temps la MÉTÉO SAISONNIÈRE. Soit, pour ce qui  concerne le principe même de la Météo, -  dont le caractère aléatoire doublé d'un écart aux prévisions objectivé par une échelle allant de 1 / 5 de fiabilité -,   constitue une occurrence  totalement inopportune ! 

Affirmer,  à 3 mois d'échéance,  ce qu'il adviendra du Temps est :   soit une gageure attestant  d'une impudence et d'une prétention hors normes. 

Soit, qu'il s'agit bien d'une certitude, parce que l'on sait parfaitement de quoi il retourne, relativement aux éléments en place et inamovibles, tels que de nouveaux centres permanents, eux - mêmes  durement  influencés et impactés par les masses de gaz à effets de serres gigantesques planant au-dessus de nos têtes...

C'est une  éventualité, certes non négligeable, car nous ne disposons pas d'évents  et sommes en réelle surchauffe Terre - Mers reconnues, courant depuis plusieurs années consécutives.

Les courants atmosphériques voyagent, se heurtent, le tout  à différentes altitudes, migrent anormalement ...  Nos déjections se sont invitées dans les  airs , par milliards de tonnes maintenant !  Alors  

 

QUELLE SERAIT LA NOUVELLE DONNE 

?

Depuis l'avènemment de l'Informatique, le Chiffre règne et asservit à outrance. Il fait foi, loi,  désinforme à souhait  les masses pour ce qu'il importe sciemment d'asséner de vérités codées, chiffrées, décortiquées avec une certitude inébranlable, avec force graphes croisés en tout genres et tout cela, Mesdames et Messieurs, lorsque la Planète se meurt, décline, devient de plus en plus polluée, sale, encombrée de déchets, déséquilibrée climatiquement, visuellement dévastée, chaude.

Plus nous avançons dans le registre de l'investigation théorique et scientifique, plus nous savons étudier  nos merdes, nos forfaitures, nos destructions massives à l'encontre de la Biodiversité, le tout couronné de superbes images numériques 4 K, de bilans faramineux qui en jettent dans les hémicycles, 

Plus nous progressons à contre-courant de la sagesse, de la mesure, plus le moratoire de la dette écologique   s'amenuise,  tandis qu'elle  grandit  ! ...

Paradoxes civilisationnels  obligent, gérés par des irresponsables notoires aux commandes, engendrés par un système d'enrichissements  par profits, de modes opératoires   cumulés sans vergogne causant les ravages irréparables de la production de déchets sans  intégrer, dans les processus de productions, depuis des décennies, la valence  vitale du recyclage systématique propre et  surtout durable.

Le cours du plastique aura encore de beaux jours devant lui, hélas ! Pour notre perte, et c'est encore le consommateur, à l'instar des énergies fossiles qu'il consomment de gré ou de force,  qui sera taxé lourdement, alors que les patrons et les politiques se gavent sans freins, ne lâchent rien, donnent l'aumône ...!

Mais de vous dire, de vous confirmer la généralisation ou l'extrapolation d'un probable " PETIT EL NINO " en Mer Méditerranée : il n' y a qu'un pas qu'ils ont franchi, soit la plus grosse  ineptie  du siècle.

Tous les ingrédients y seront bien manifestes, mais : 

El Nino " concerne le Pacifique ! Si d'aventure nous devions en connaître,  sur le pourtour Méditerranéen et en mer  les effets, alors, nous subirions  les très graves désordres et ravages d'un Accident Climatique Majeur Régional, Continental  pouvant s'installer durant plusieurs années, eût égard aux dimensions modestes de notre Mer Intérieure.  Les autres mers intérieures proches, les grands lacs seront  également fortement touchés, jusqu'à la végétation qui connaîtra de profonds bouleversements.

Le phénomène serait très préoccupant, somme toute durable, surtout si les températures de l'eau de mer se montrent et demeurent élevées à plus de 10 / 15 Mètres de profondeurs, malgré les hivers dits " tempérés " . ( Vigilance accrue Medicanes ) ! 

La faune, la flore marines seraient durement impactées et, si d'aventure, l'année qui vient, 2019, devait afficher une hausse moyenne globale des températures régionales, nous connaîtrions une situation d'alerte inédite, nouvelle, préoccupante pour la santé et le devenir  du climat tempéré.

Que l'automne, voir l'hiver connaisse(nt) une recrudescence d'épisodes Cévennols, dits Méditerranéens, ou plus sérieusement encore des MEDICANES, - Cyclones Méditerranéens -,  nous nous y attendons ! Mais de là, évoquer  " El Nino ", c'est fort !

Nonobstant, il   relève d'une forte probabilité quant aux paramètres de l'émergence de tels courants marins  chauds en Méditerranée ; dans un tel cas, la modernité porte alors les germes de sa décadence et de l'explosion des climats géographiquement définis depuis que le monde est monde, bien avant le  moindre imapact  causé par lui ...

Attendons de cerner  le profil de l'Automne ! Il est  exact que la tendance ne nous laisse que peu de marges. Des tempêtes frappent déjà le Nord de l'Europe ; un monstre anticyclonique crée une situation de blocage climatique sans précédent depuis des mois , ( 6 mois ) ... Les basses couches de l'atmosphère sont  infectées, chaudes, humides tandis que les hautes sphères pèsent, immobiles,  plus froides = conflits sur place. Le champs de pression demeure, marais fétide et, on  le sent à notre santé. Les températures diurnes repartent à la hausse, systématiquement, malgré les fronts orageux. La chaleur ne vacille pas encore, le Nord de l'Europe, - Scandinavie comprise -, subit les mêmes rigueurs d'une chaleur exceptionnelle. 75 % de la Banquise ne sont plus cet été ..

 

L'ARGUMENTAIRE  MÉTÉO FOIREUX 

 

Faire accroire que l'Autmone est au Nord tandis que le Sud de la France et la Corse suffoque le Jour ! Vraiment, c'est prendre les gens pour des cons ... Il y a quelques décennies, quand l'automne s'invitait, nous étions tous concernés, du N au S et de l' E à l'O, certes, avec des nuances, mais nous étions en automne et non dans ces cloaques puants mondialement modifiés. Il faut réagir

!

 

Que fait  l'état, sinon de miser sur une taxation exponentielle des sources de l'énergie fossile servant ses intérêts de politiques intérieures, avec effets d'annonces dérisoires ? 

Si les taxes  sur les carburants étaient reversées à  un Fond de Transition Énergétique Opérationnel  Immédiat, nous n'en serions pas là !  Contribuer ainsi et activement à la Transition conforterait et intéresserait l'Opinion.

Non, le système se déchaîne, Taxes et davantage de Rejets Carbonés font bon ménage dans les caisses de l'état glouton, des Lobbyistes voraces, des politiques impitoyables et calculateurs, concédant à l'erre de notre modèle de civilisation une funeste et destructrice inertie que rien ne pourrait, à l'heure actuelle ou à court terme stopper,  enrayer.

La situation est donc très grave, urgente. De plus en plus de signes sont au rouge. Vivre deviendra très pénible, physiquement, bien évidemment mais plus encore, d'un point de vue mental.

Nous avons à faire à des Irresponsables que des milliers de scientifiques et d'acteurs de la société civiles interpellent sans cesse. Mais de ceux-là, le Gouvernement n'en veut pas, n'en a cure, - " Circulez, y a rien à voir, nous ont produit, on dégage de la richesse "  -  Affligeant.

OUI, la Météorologie - Climatique Actuelle  est un Fait  Politique Majeur  Aggravant, actant  sous le couvert des Etats - Patrons une sombre destinée sur Terre

!

CORSICA...GO56

CHRONIQUE  GHJORGHJU  D'OTA / VUES DE L'ÎLE DE  CORSE