CAMION_SOUS_LA_MER_

 

Depuis les guerres, les naufrages de grands navires, la dérive des containers dans le monde entier, le principe de la décharge sauvage et des crues majeures emportant  des poids lourds vers la mer, l'épave fait recette, mais à quels prix ? Agissons et prévervons la Mer

...

 

 

La mer, les océans, dans les temps anciens, l'antiquité achevaient d'ouvrager les épaves de l'homme qui sombraient. Outils, bois, fer, bronze, métaux, faïences, jarres, enfin mille matériaux déjà durables étaient  rendus aux abysses et aux métamorphoses du temps sitôt le naufrage passé.

Rien n'eût pollué réellement le fond des mers, les rivages, et les océans, si tant est que  tout fut " naturel " ! Puis vint l'ère du  plomb et des métaux lourds, enfin la modernité, avec ses  maintes  déviances technologiques.

Naufrages riment désormais avec pollutions majeures et durs impacts  au niveau de la biodiversité, de la chaîne alimentaire. Les molécules utilisées, la matière première, les sources d'énergies stockées finissant par sourdre de leurs contenants érodés, suivant l'exposition aux contraintes  et aux assauts de l'eau salée, des vagues, des tempêtes ... ! Ces déchets connaissent de nos jours une croissance exponentielle, aggravent le processus dégradant la vie, dans sa diversité.

C'est ainsi que l'on voit proliférer  les clichés sous-marins d'épaves et de ruines modernes immergées en tout genres ; expositions très en vogues d'un nouvel art sub-aquatique novateur où le rebut s'érige en valeur sûre sur les marchés de la destruction massive. La mer, en effet, vaste poubelle, récupérée par le talent artistique-visuel qui fait désormais recette, à l'instar de l'Urbex, sur terre !

En mer, les conséquences sont bien plus graves ! Et si l'on devait accorder un intérêt à ce type d'expressions ancrées dans la durabilité, il conviendrait alors de s'assurer que plus aucun matériaux ne vienne polluer  et dégrader le milieu marin, l'environnement. Si une épave localisée et accessible fait  justement l'objet d'une Exposition,  d'un intérêt légitime, prendre alors toutes les mesures opportunes de décontamination  ferait preuve d'attitude responsable et validerait  "  l'écogeste " indispensable et salutaire. Les autorités sont interpellées.

L'image, le cliché, la carte postale, la pub se vendent très bien, les vues de haut  ignorent les zones mortes marines malgré le bleu lagon des îles  fussent-elles sous le vent ! Les sources de pollutions générées par de nouvelles particules ont des répercussions tragiques sur l'environnement. - Pneus, tout types de  composants, hydrocarbures, métaux lourds, polyuréthane, plastiques et simili, carburants, acides, batteries au plomb, mousses synthétiques,  etc ! la liste est inépuisable

CORSICA...GO56