Tipping_points2_1496393473

LE FMI S'INQUIETE POUR LA CROISSANCE MONDIALE 

C 'EST UN HORS SUJET NOTOIRE  

 

 GIEC / CONCLUSIONS 

 

 

La Civilisation post-industrielle est telle le funambule en difficulté sur un  câble qui oscille de plus en plus. Il ne peut plus rebrousser chemin et, poursuit, malgré tout, en dépit  des oscillations majeures du support sur lequel il évolue.

Une différence, par contre prévaut : le funambule est seul, responsable, il assume, son choix étant irréversible ; il se donne les moyens de son ambition sans interférer sur le cours des  choses collectives.

La Civilisation n'assume guère, poursuit, sciemment,  sur les voies du chaos et de la future entropie planétaire, de l'état de désordres inévitables, précoces, imminents. Évoquer les cinq années majeures et primordiales qui viennent n'est pas une vue de l'esprit, une inclination inconsidérée  au " catastrophisme climatique majeur  " ! 

Mais contentons - nous ici de mettre en exergue quelques principes directeurs qui président, hélas ! à la destinée sursitaire et suicidaire  de l'humanité via les politiques ligués à la haute-finance, aux  marchés, au grand patronat ; l'argent est roi, fait loi, commande exclusivement  aux prises de décisions et aux stratégies habiles des petits pas qui reculent, il convient de le dire et de l'affirmer haut et fort.

 

RUPTURE__DESEQUILIBRE_

 

RIEN NE CHANGERA  // "  ILS "  NE LÂCHERONT RIEN

 

Pour cela, actons ci-dessous les rouages du marasme, de l'enlisement, de la poursuite éperdue de la valence croissance, de la valeur finance, du pouvoir enfermé entre les barreaux d'une grille de Civilisation sans le  souci de l'éthique  ni celui du respect de la vie.

En affaires, aucun état d'âme. De nos jours, il est des êtres humains qui travaillent  dans des conditions effroyables, celles de l'antiquité  et des mines de sels ou  plus proches de nous, en Asie, dans les entreprises dé-localisées, en Europe, lorsque des patrons soudoient et exploitent des migrants ; on  travaille encore et toujours  entre 13 et 16 heures par jours, adultes, enfants,  vieillards, pour les marges des entreprises bien en vue sur les places boursières du monde entier, les plus prisées. La croissance vaut diktat aveugle, impitoyable 

 

DE L'IRRÉFRAGABLE  ARGUMENTAIRE " ILS " SE MOQUENT

 

- Les volumes des émissions planétaires depuis la révolution industrielles jusqu'à nos jours et dans les  années à venir génèrent une inertie dans l'espace -  temps incalculable, colossale ; nous n'aurons pas le temps de revenir à l'équilibre et à la valence Zéro Carbone ; c'est un postulat de départ ! 

- L'erre ainsi accumulée voue à l'échec toute mesure et stratégie du petit pas dont font montre les aréopages et les hémicycles bondés des Sommets-Cop, eux-mêmes à la solde des Trust et des Lobbies ! 

- Les destructions massives perpétrées par les choix économiques anarchiques,  à travers les pays du monde et selon les ressources spécifiques, lucratives de ces derniers auront déstabilisé le Milieu, l'ordre des choses et les grands équilibres régulateurs de la vie sur Terre ; incontournable, évident, visible chaque jour et  en tout lieux ! 

Forêts - Mers - Océans - Cours d'eau - Zones Sub-Sahariennes - Milieu montagneux - Plaines, etc ... ( Univers  des Cultures Intensives, par exemple et tous les corollaires insidieux, disruptifs   de l'Agro-Chimie moderne ) .

- Chaque domaine impacté sur Terre entretient ou vient à entrer en résonances négatives avec d'autres ensembles de paramètres ; ainsi des réactions incalculables, imprévisibles, brutales ou en gestation que nous ne pouvons pas prévoir, fût-il avec les plus puissants ordinateurs. Il est  des pans de vie terrestre en déliquescence et  en  " crises majeures  ",  que nous ignorons et qui apparaîtront, alors qu'il sera trop tard, dans 10 / 15 ans, pas davantage.

Les processus de l'entropie anthropique en marche  touchent  l'homme et son milieu mais aussi les éléments et les animaux, le végétal, l'air et l'eau, les glaces, toutes manifestations de l'étant.

L'INFERNALE  GUISE 

 

Il est désolant, regrettable de confier les rennes du pouvoir à des incapables ! Incapables justement de porter un coup d'arrêt à cette fuite en avant inconsidérée de l'algorythme  exponentiel : croissance-besoin-ressources...

Par compte, des incapables capables de mettre en place la taxe immédiate, tous les prélèvements fiscaux, les lois et les ordonnances  promptes à soumettre les masses laborieuses ;  à ce niveau, il sont très forts. Consternant constat ... Les lois de finances importent plus,  " chez ces gens-là -, que le devenir effrayant et imminent de la Planète en situations d'urgences absolues

A MÉDITER

!