BIENTOT__LE_CHAOS

 

En Corse, des ponts  séculaires, qui auront vu passer la tourmente de haut, ici et aujourd'hui jetés à bas  comme une maquette d'enfants...

La Corse doit  redoubler de vigilance, prévoir, anticiper, sur tous les fronts, et ainsi perdurer dans toute son authenticité, ses richesses, ses splendeurs 

 

***

L'AVENIR 

Aujourd'hui, un voire plusieurs  départements sont rudement touchés par des catastrophes naturelles aux amplitudes imprévisibles ! 

Demain, un pays, toute une région d'un continent  subiront le même sort  ... Aux États -Unis, les cyclones dévastent des  territoires immenses, sans limites, avant de poursuivre leur course folle vers l'Océan, redoublant de puissance !  On ne revient plus sur les causes de ces phénomènes dépassant très largement  le caractère exceptionnel d'un épisode déjà connu ou  habituel, ( Cevennol ), Medicane, Cyclones Méditerranéens ! 

La brutalité, la soudaineté, l'extrême violence des  manifestations de la nature dans son ensemble deviennent lot quasiment quotidien, à travers toute la planète.

 

UN CHANGEMENT  D'ERE 

 

Force est de constater que la structure même de la ville moderne, actuelle, se montre totalement obsolète et dépassée, inadaptée. Les retours d'expériences de ces catastrophes  n'auront rien changé, par  incurie et  choix financiers,  hélas ! prioritaires, et à tort.

On se demande si les géologues et les hydrologues ont été consultés quant  à la configuration physique, les dénivelés des reliefs  qui existent entre le tracé d'un fleuve et l'implantation de la ville, de la commune  modernes ? A savoir qu'un dénivelé négatif allant du lit  du fleuve aux zones habitées accroît de façon exponentiel les risques et les dangers de submersion, en un temps records.

Les anciens le savaient qui édifiaient sur le haut des  collines ou à l'abri de potentiels écoulements.

D'autre part, les communes ont - elles respecté leur devoir de prévention - sécurité à l'égard des populations et des domaines qui relèvent de leurs compétences,  du génie civil, en relation avec les préfectures ? Non ! 

 

DANS L'IMMEDIAT ET  A  TRÈS COURT TERME 

 

Suite au bilan désastreux, un état des lieux de tous les échappatoires naturels  des eaux de pluies se doit d'être réalisé, avec effets immédiats  sur les volets dégagements-nettoyages de toutes les voies d'eau de pluie, - dans un premier temps -,  avec force  contrôles voir aménagements ponctuels susceptibles de canaliser les surplus, en zones urbaines et de plaines.

En second lieu,  les communes assumant la présence d'un cours d'eau ou proches d'un  fleuve, d'une rivière doivent désormais penser, en amont  de ceux-ci à de potentielles dérivations ou canaux, capables de maintenir le fleuve majeur à son niveau d'étiage normal, non exceptionnel, avec une marge conséquente de sécurité !

Certes, un gros oeuvre, mais plus encore, un investissement durable sur l'avenir de la sécurité et la prévention ! Un dispositif pensé  entre hydrologue - géologue - paysagiste - maître-d'oeuvres, sans considérations de coûts.

 

PHYSIONOMIE DES AGGLOMÉRATIONS

 

Reliefs, pentes, dépressions naturelles, talwegs, rase-campagne ou plaine, villes construites en plaines, en bords de mers, avec cours d'eau, dénivelés, : tout importe et sera pris en compte afin d'évaluer les risques majeurs d'inondations  et de submersions, de reflux  et de stagnations.

 

Les solutions existent,  auraient dues être mises en  application, depuis bien longtemps déjà ! Mais à chaque fois, ce ne sont  qu'atermoiements  et mines ampoulées des décideurs  qui s'affichent et , rien n'est réalisé, jusqu'au désastre suivant : Il suffit ! La situation devient explosive et à très hauts risques.

Car il s'agit bien d'accidents climatiques, manifestations progressives et critiques en tout points du dérèglement climatique, issues du réchauffement  de l'atmosphère, tout autour de notre Planète.

La Méditerranée, des Îles comme la CORSE, constituent des cibles privilégiées quant à l'émergence d'accidents météorologiques -  climatiques de plus en plus intenses, répétés, durables.

Rien ne sert de porter l'économie au centre du débat ! La vie, le cadre de vie, le patrimoine naturel n'ont plus de prix, ils sont l'inestimable richesse de tout un chacun.

___________________________________________________________________

 

MOBILISONS -NOUS POUR RELEVER HAUT ET FORT LES CARENCES LES LACUNES 

 

LES TERREIBLES ATTEINTES PORTEES  A L'ENCONTRE DE NOTRE TERRE DE CORSE

 

IL Y A MILLE SOLUTIONS A REPERCUTER AU NIVEAU DE CHAQUE  COMMUNE

 

EN EXPLOITANT DEJA LE POTENTIEL LOCAL ET 

 

 

DANS LE CADRE D'UNE DYNAMIQUE INSULAIRE    D'ENSEMBLE

 

DE  L'ETAT DE PROPRETE A UNE CONCEPTION DURABLEMENT INTEGREE DE 

 

L'URBANISME INSULAIRE ET DE LA PRESERVATION / REHABILITATION  DE TOUS LES SITES 

 

 

NATURELS LITTORAUX ET DE MONTAGNE

 

DU PAIN SUR LA PLANCHE

_____________________________________________________________________________