DSC06865

 Des montagnes vers la mer : aider, accompagner la Nature à  faire face aux bouleversements d'ordre anthropique et climatique qui la menacent de toutes parts.

De la ville au hameau, concevoir une stratégie de développement, de prévention, d'adaptation, de préservation - protection - Réhabilitons tous les espaces naturels exposés aux extrêmes climatiques imminents qui ont été  annexés  et fragilisés indûment

CHOIX POLITIQUES 

***

 

Publions cet  article, cette libre-opinion à l'adresse et à l'attention de tout ce qui se situe et se place aisément, puissamment  !

Non pour la critique mais en guise d'approche un tantinet exploratoire, mouvant  des outils d'investigatons dont les principes d'utilisation sont généralisables et positifs, allant bien au-delà de l'évènemmentiel ou de l'impudence patentée de l'expansion économique aveugle et impitoyable.

Laissons aux journalistes du commun le soin d'enquêter sur le factuel déjà passé, pérenne, récurrent, ce qui ne fait hélas !  jamais débat et ne mobilise point :  nous désignons l'information !

Apprenons à  entrevoir, à se projeter, en matière de développement et d'innovations. Oeuvrons  d'après un relevé des plus  fouillé des données  inter-connectées.

Anticipons, de changeons radicalement les choses au quotidien, dès la mise en évidence de maillons faibles,  de l'existant anthropique et naturel,  dont l'on tait à l'envi l'existence. Que la finalité économique, les prébendes tenaces, les choix de politiques politiciennes  ou partisanes, quels que  soit le niveau des  prises de décisions, laissent place à une approche systémique des dynamiques de développement,  dès demain  ...

Découvrons, dénonçons  les artifices  et les vues de l'esprit obsolètes, dépassées, inadaptées quand elles proclament et parachutent  leurs vérités dorées, durables, inébranlables.

La critique se doit de respecter  une option  de mouvement et  de changement, dès lors qu'elle suit le bon cap de la prévention, de la préservation, de la protection, de la leçon tirée de l'expérience passée .

Le bien et le patrimoine naturels sont affaires de toutes et de tous, où que nous soyons et déclarons justement que notre Île est à la croisée des destinées tragiques du dérèglement climatique majeur qui iront nous frapper de plein fouet, avec des conséquences désastreuses. Soit une situation irréversible  ! 

Petits univers qui vont et s'égarent dans les dédales juteux d'un urbanisme tentaculaire.  Une OPA sur l'Environnement  et le domaine public !

 Que l'on vante à l'excès et encore les richesses paysagères et les acquis  de nos anciens ne durera qu'un temps ! On fait des émissions, un marché de l'image " dronique "   4 K qui font recettes et audiences ; il ne s'agit là que d'une partie d'un édifice en sursis, menacé,  de plus en plus annexé, ravagé, en état  de saturation périodique, sursitaire.

Viendra bientôt l'ère, l'aire des zones naturelles mortes 

!!!

Les clichés auront la vie courte. Le temps presse et l'Île de Corse, n'en déplaise aux mondes affaires, est  progressivement et sûrement impactée, agressée de toutes parts, défigurée, malgré toutes les volontés  affichées des organismes protecteurs  qui auront déjà acquis  et sauvé tant de territoires maritimes  et montagneux !  Bien heureusement.

Arguons du fait irréfragable qu'ils doivent poursuivre sur cette lancée d'acquisitions per - durables d'une part et , d'autre part, en relation avec les autorités administratives et  territoriales.

Redoubler d'attentions et d'efforts afin de réhabiliter ce qui aura été lamentablement  enlaidi, occupé, annexé, bâti à tort, détruit sur  l'espace public, le long du domaine marin à redéfinir selon les nouvelles cotes d'alertes marines, sur les plages et leurs entours immédiats, pour ne pas dire sur le sable même.

Environnement / Économie /  Urbanisme Insulaire Intégré  / Dérèglements Climatiques 

Tels sont désormais les grands axes  de travail  d'un vaste projet susceptible de générer des emplois nouveaux et en nombre croissants, de  mettre en conformité un ensemble d'outils   et de méthodes novatrices en phase avec les nouvelles exigences environnementales   et la nouvelle donne climatique ... Puissions-nous  conférer à cette dynamique une  valeur d'exemple à exporter  tout autour de la Méditerranée.

Non, aujourd'hui, " KALLISTÊ "  ne peut prétendre être la plus belle !  Ou peut-être et encore, là où l'homme vorace n'aura pas jeté son dévolu à la face des beautés intouchées, de ces visages de pierre que l'on bouleverse pour y jucher l'empire du béton et de la tôle non intégrés.

NB 

Nous savons le Site / Blog localement censuré, à torts !  Mais cependant amplement visité, certainement, suivant nos données statistiques ! Nous ne laisserons pas  de formaliser, de produire, de publier des contributions à l'attention de l'Entité Territoriale Corse, débattre  et proposer ou participer ainsi à l'élaboration de potentielles démarches bonnes pour le devenir de notre Île de CORSE

 

Première Partie 

A SUIVRE / Thématiques et Problématiques d'un  Changement  Adapté à partir  d'un nouvel État des Lieux