NICOLAS_HULOT_ET_PLAN_CLIMAT_

 

LES VRAIS ENJEUX   //    BIEN PLUS DE SOCIAL      //    UNE FISCALITÉ JUSTE   ET   ÉQUITABLE

SELON LES TOUS LES  ACTEURS  ET EN PROPORTIONS   POUR  ACCOMPAGNER

ET FORCER LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 

 

LE LIEN  TOP

 

https://www.liberation.fr/france/2018/11/23/nicolas-hulot-combiner-les-problemes-de-fin-de-mois-et-de-fin-du-monde_1693737

 

https://www.lepoint.fr/politique/nicolas-hulot-coupe-les-ponts-avec-emmanuel-macron-23-11-2018-2273749_20.php

 

 

Nicolas HULOT reprend la citation  de Victor Hugo et, à bon escient 

L' utopie est la vérité de demain   "  ! ( Merci, Joss ! ) 

 

Oui, le et les gouvernements se sont fourvoyés dans le pillage fiscal des masses, le matraquage individualisé ! Cela n'est plus possible, le seuil du non retour est franchi. Mais 2019 ne peut être et poursuivre  sur les brisées de 2018 et des années précédentes.

L'écologie est politique et avant tout sociale où, elle ne l'est pas du tout !... Car tout le monde pollue, rejette, salit ; c'est un fait mais, l'individu, à son niveau  infinitésimal est à considérer  comme tel alors que le groupe industriel et de production, les stratégies politico-commerciales de l'Etat-Nation affectent le milieu et l'environnement  dans des proportions catastrophiques.

Cet écart justifie que l'on répartisse équitablement  la taxe carbone à tous les niveaux de l'organisation industrielle, technologique et commerciale des  sociétés de consommation et de surproduction.

Miser sur la taxation  du plus grand nombre en occultant le Kérosène, - l'un des mille exemples criants -, devient coercitif, révoltant, insupportable, d'autant plus  lorsque  le grand flic lâche sur la foule les chiens armés jusqu'aux dents qui frappent sans ménagement  et quand il génère des scènes dignes des états fascistes d'antan.

Non, Mrs, on ne Rugit pas devant le peuple en colère, ça ne passera pas, ça n'ira pas et, revoyez, toutes et  tous ensemble vos copies, elles ne valent que 2 / 20, pas davantage et encore, pour le papier et l'encre.

Au passage, agissez contre les engrais et les pesticides, la pétro-chimie, le massacre des forêts, les déchets de nos fleuves, tous les plastiques mis en service pour gaver  la grande distribution, ces déchets par milliards qui finissent dans les océans et les mers, agissez contre la terrible souffrance animale, les cultures intensives, la mono-culture, la biodiversité dans son ensemble ravagée et en sursis. 

Sur ce dernier point, vous ne faites rien d'autre que de baisser le permis de tuer de 50 %  !  C'est abjecte...

AUX JOURS DES SOLDES ET DES BLACK FRIDAY, ON MESURE A QUELS POINTS SE GAVENT  PRODUCTEURS, INDUSTRIELS 

ET  PATRONS DONT  LES  SOLDES EN DISENT LONG  SUR  DES MARGES  FINANCIÈRES COLOSSALES QU'ILS RÉALISENT 

COURAMMENT

De nos jours  et au train où vont les choses en eau troubles,  un ministre  de l'écologie qui ne démissionne pas fait de la Politique et manie les compromis suicidaires.

POUR L'ANECDOTE

Enfin, au regard des ressources de la Planète, optez, d'un commun accord international pour la sobriété, la mesure, les économies avant que nous ne mourrions toutes et tous affamés, au profit des plus riches, reclus sous terre, avec leurs années de provisions 

 

!