BILLY_KEMPER_JAWS_CHALLENGE_2018

Billy KEMPER 

KAI LENNY 

Un ballet magique sur JASWS _ PEAHI 

 

KAI LENNY

 

https://www.lequipe.fr/Adrenaline/Surf/Actualites/Video-l-incroyable-vague-de-kai-lenny-pendant-le-jaws-challenge/962895

 

Femmes, Hommes, le contest  fascine, surpasse  le commun des  compétions, après Nazaré, voci l'élite  parachuté sur Jaws, Peahi, dans ses plus beaux  jours... Des vagues de de 12  de 15 mètres de haut vont balayer la zone, parvenir au point de rupture où les organisateurs ferment la compétition pour des raisons de sécurité  évidentes... Après, le libre-arbitre, en conscience, vous prend en main. On entre dans le vaste domaine du No Limits 

Quel cran, quel engagement, quelle maîtrise aussi lorsque l'on voit ces Surfers, à la rame, à la force des bras, prendre le tempo de la vague, au  dernier moment, au sommet, pour plonger  subitement vers le gouffre et la mâchoire JAWS/ PEAHI ! 

Des late take off, des Drops d'une vélocité inégalée ; une tout autre dimension que le profond tube  explore, que l'aerial  domine à grande vitesse, subjuguant, sidérant même la vague, au sommet, vers la crête, lorsquelle finit par saluer le Sufer de son panache d'embruns.

Le vent vitesse est si fort qu'il surtoilerait une voile de Windsurf en 4.5 M2 ! 

  

http://www.worldsurfleague.com/

 

 

Wipe out, chute et aspirations  effroyables dans la zone d'impact  et de rappel ... Qu'eussent fait ces intrépides sans gilets gonflables ?  Qu'importe, il est des grands noms du Surfs qui se sont balladés ailleurs, vers OAHU, le North Shore, il y a déjà des décennies.

Mais  aujourd'hui, NAZARE, JAWS, TEAHUPOO,  bien d'autres vafgues  et destiantions propulsent hommes et femmes vers des  seuils d'exigences jamais attients.

Faut-il en déduire l'inexorable quête  et soif d'océan, surpassant la notion même de record ou de résultat, éphémères ?  Laquelle des deux voies suivent ces aventuriers de l'Extrême ? N'existe - t -  il pas, au fond d'eux-même ce desir ineffable, cette élan spirituel qui les porte à  communiquer avec l'Océan,  l'indéfini, le perpétuel, au plus près de la mort, à l'apogée d'une vie, entre émotion et violence, le jeu poursuit ses rêves d'enfance.

Chapeau bas les Artistes, avec une mention spéciale pour ces Femmes qui ne cèdent en rien à la crainte, à l'appréhension, qui donnent tout.

CORSICA...GO56