A L'HEURE  OU LE CHIFFRE  NUMÉRISÉ   LA STATISTIQUE  L'INFORMATIQUE COMPTABLE

DOMINENT ET PRÉVALENT POUR LES UNS 

VOICI UN PETIT RAPPEL 

 

CHIFFRES_

 

LES MESURES GOUVERNEMENTALES  VALENT  AUMÔNES  POUR LE PEUPLE 

En fait, cela revient à dire et à comprendre : 

 

 " Nous l'état, on cesse de vous voler pendant 6 mois, mais on reprend après  " 

 

 

" ...  LA DETTE EST UNE CONSTRUCTION ARTIFICIELLE CRÉÉE PAR LES BANQUES AVEC LE CONSENTEMENT DES ÉTATS POUR DÉPOUILLER LES PEUPLES ET EN FAIRE DES ESCLAVES  À LEUR SOLDROCARD BRISE LA LOI DU SILENCE  ...  " 

 

LE 21 MAI 2016 

MICHEL ROCARD 

 

 

" DE LA POUDRE DE PERLIMPIMPIN  " 

 

 

Une obole, des miettes, des mesures nulles et non avenues  pour le Peuple en souffrances ! Quant  à l'icône de Mai 68,  bien placée  et qui se situe : pas de nouvelles ! Elle - il se tait et ménage ses arrières ou ses avants, questions de strapontins qui siéent aux séides et aux affidés du Pouvoir en place.

Comment oser créditer les   " mesures " du Gouvernement de sérieuses, opportunes, susceptibles de calmer les tensions et la colère ? Impensable, inimaginable quant à l'aplomb, l'outrecuidance des élites qui ne proposent qu'une prolongation des délais de hausses des taxes, reportant à plus tard le pillage des bas salaires, de la précarité, des classes moyennes en cours de paupérisation avérée.

Mieux encore et en définitive,  l'état reporte ce qu'il  pendra au peuple bientôt, d'un coup,  faisant passer ses largesses pour des  gestes généreux et compréhensifs ! Supercheries et arrogance signent là  un paroxysme intolérable !  

Le SMIC ne bougeant pas d'un iota, irrémédiablement tenu par la  finance, les banques, le Patronat et, muselé par le gouvernement inflexible  !  Comment entrevoir des mesures sans le préalable d'une  revaloristion conséqunete du SMIC à 1500 Euro, au moins, du moins, net  ? 

Les salaires seront en stand by avant d'être à nouveau grevés de futurs prélèvements tout azimut et  inacceptables. En fait, le gouvernement se moque des doléances et des revendications, il temporise, en as du  report et de l'effet fumigène !...

______________________________________________________________________________

DÉSINFORMATION ET FOCALISATION COMPLAISANTE  DE LA PRESSE  SUR LE MORATOIRE 

 

Les taxes sur les sources de l'énergie dont les prix se sont déjà envolées et demeurent très élevés ! C'est du vol, dans l'attente du coup de massue final ...

Des augmentations de l'ordre de 2 à 3 euro le Plein,  c'est se moquer des automobilistes ! 

Le report des tarifs de l'électricité et du gaz  qui ont également dérapé de façon révoltante...

______________________________________________________________________________

 

LA MANNE  A MÉNAGER 

Pendant ce temps, 100 Milliards d'Euro partent en fumées via l'évasion fiscale, les dé-localisations lucratives et lamentables ; 

Plus de 150.000 SDF ont été recensés en 2012, en attendant les nouveaux chiffres  ; 

L'ISF  bénéficie  d'une protection  étatique hors  du commun  ; 

L'actuel SMIC représente la misère et la précarité, ne permet pas de vivre, tout juste de survivre pour aller au travail. C'est a certitude de vivre à crédit dès le 15 du mois, n'ayant que des charges et des factures à payer...

9 Millions de citoyens  vivent ainsi en France. La majorité reste  sous le seuil de pauvreté, combien de minima sociaux dérisoires affectent  gravement la santé mentale et physique des plus démunis ; 

Des dizaines de milliers de locataires souffrent d'habitations insalubres, dangereuses pour la sécurité, aux loyers exorbitants, sous le regard complaisant de l'Etat  et des élus des collectivités  concernées ! 

En fait une provocation de plus, encore plus grave que les précédentes, surtout lorsque l' Intérieur nous dit que cette fois-ci, - Comprenez l'Acte IV -, nos forces seront plus mobiles, plus nombreuses instituant d'ores et déjà, en  guise de préalable,  une  confrontation  inévitable à venir, bien plus aisément, comme une volonté affichée  par des politiques décidés à en découdre avec le peuple ; 

Enfin, pour clore cette chronique, relevons les propos du Président qui annonce ouvertement, telle une claque, une gifle magistrale au Peuple de France dans le besoin, que les CRS et les forces de l'ordre qui vont au contact recevront une prime exceptionnelle ... S'ils doivent ^tre récompensés, que cela se fasse dans la discrétion de la Police et non de manière ostentatoire, en période de crise  majeure.

En fait, frapper, cogner, gazer, matraquer vaut sur-primes, quand des milliers de Français pacifiques peinent tous les jours, manifestent  et réclament l'augmentation d'un pouvoir d'achat qui demeure sous le seuil de pauvreté. 

Le travail est déconsidéré ; vivre à ce niveau de ressources affecte la dignité de la femme, de l'homme, leurs capacités à s'inserrer dans la société. Ils  perdent en crédibilité face au crédit, confiance en eux et se voient bafoués dans leur mission  et dessein social.

C'est une honte 

!