TOTAL_LAGOS_NIGERIA_PETROLE_

 VERS LES CHAMPS EGINA

 

Des milliers de commandes de bateaux et d'avions ! Il faut du Kérosène  et du Fuel  lourd ! Des porte-conteneurs, des rouliers   tellement chargés qu'ils déversent  leurs cargaisons dans les océans ! Mais plus encore, un article qui fait froid dans le dos : lisez !

 

https://www.usinenouvelle.com/article/au-large-du-nigeria-la-plus-grande-plateforme-petroliere-flottante-de-total.N788454

 

Les navires qui attendent  au large ne se soucient guère de la Transition écologique vitale et, les états complaisants, emboîtent le pas d'un argent sale, France comprise ...! 200.000 barils  / Jours, qui dit  mieux ? Malgré l'urgence  climatique, à l'instar des menées  stratégiques, politiques  et commerciales des États-Unis, le concept   et les alliances font des petits sur le dos des accords courbés, voués à l'échec, morts-nés...

Enfin, tentons  de nous informer, butinons à toutes les sources de l'information objective, tâchons de discerner et de ne point juger mais relevons les  ineptes défis des protagonistes et des défenseurs des énergies fossiles qui versent depuis trop longtemps, impunément, avec insolence vers un climato-scepticisme  révoltant, triomphant. Comme si  nous étions à l'aube d'une nouvelle ère, d'un nouveau départ pour l'or noir dont l'exploitation  se voit déclinée au diapason  des toutes récentes techniques d'exploitation et de prospection ultra-polluantes.

MAIS IL  FAUT  FAIRE TOURNER LA BOUTIQUE /   ON NE CHANGE PAS UNE EQUIPE QUI GAGNE / 

SUR LE FRONT DES  GIGANTESQUES PROFITS

 

Ces gens-là, les rois et les magnats de l'énergie sale ont les vents et les marées en poupe ! Ils caracolent sur les marchés et les places boursières, imposent toujours le respect face aux cancrelats investis qui tentent  de soutirer les meilleurs prix, contre échanges  commerciaux et bons procédés juteux.

La Terre trinque, Planète - Océan le dit de plus en plus souvent et violemment. Mais dans ce monde-là, rien n'affecte la détermination et la voracité du profit, des bénéfices,  des coûts de revient à bon  marché, délocalisés à outrance, ces  stratégies huilées  que les trusts, les multinationales, les puissants Lobbies savent maintenir et rechercher, partout  autour du monde, car il subsiste toujours  des eldorado qui nous ramènent aux temps de la ruée vers l'or, de la négation de la vie autochtone, de la destruction massive des grands espaces et de leurs trésors.

L'argent, on le dit, n'a pas d'odeur ! Alors, qu'il soit négocié du côté des plus hautes sphères, par les potentats élus, rien de plus hypocrite et manipulateur. 

En aval, c'est le peuple que l'on finit par taxer, qui trinque,  en brandissant le spectre d'un horizon sale, en culpabilisant  celle et celui qui part bosser en  surpayant les coûts de leurs  transports  contraints  quotidiens ! Le comble, auréolé d'arnaques et de la plus  détestable des supercheries d'états

!