QUESTION_DE_CHOIX_

La Civilisation se trouve face à un choix vital  / sursitaire, incontournable

Moins axée ou rivée sur le  quantitatif  préjudiciables pour le Vaisseau Terre et,   avec mesure et grande qualité  durable

équitablement respectées à travers les Mondes de la Planète

Il n'y a plus d'autres choix possibles 

 

***

 

 

Inclassable,  hétéroclite, éclectique, sans lendemains ni vérités tracées, le Site / Blog CORSICA...GO56 poursuit sa route entre les Îles, d'un continent à l'autre, ouvre de nouvelles catégories et albums, planche sur le papier, s'exprime sans aucune autre prétention que celle de craindre pour l'avenir  ...

Actualités ou extrêmes - aventures, pour le Respect de la Vie sous toutes ses formes, humaines et animales, envers la Terre-Mère et  Mer-Océan, aller, sentinelle ou repère  sur les chemins de révoltes multiples,  dès lors qu'ils se justifient face à une justice fondamentalement injuste, aveugle, quels que soient les champs d'une réalité  sociétale et civilisationnelle en passe de devenir incontrôlable et dangereuse ...

Mais aussi, des hautes vires de la nature et de toutes les expériences gratifiantes qu'elle procure, tel un faisceau  dans la nuit, bousculer les consciences, exalter les beautés  de l'authenticité terrestre et marine, humaine, animale et végétale grandement  menacée,  galvaudée, commercialisée  à outrance, vendue  à l'encan au mépris de la fragilité et du sursis qu'elle supporte.

Les comptables - coupables  de haut-niveau  se moquent éperdument des  épiphénomènes d'ordre climatique, environnemental  et mondial que le vaisseau terre rencontre, et, qui révèlent une acuité et une virulence inégalées, dont on ne peut  désormais plus prévoir l'échelle et l'évolution des données, des terribles manifestations en cours, aux conséquences  exponentielles.

La Terre n'aura pas  le temps de s'adapter, de développer cette résilience  générale plus que vitale, en un temps si court, celui  d'une seule  et courte vie ...

Guerres et ventes d'armes se font  et se décident, au niveau  local, régional. Tantôt larvées, insidieusement,    sous la table des négociants zélés en cols blanc  comme sur fonds de famines, de pandémies, d'exodes climatiques, de pollutions majeures  et de catastrophes de plus en plus nombreuses et disséminées.

La Terre n'en peut plus de  supporter et le malaise est grandement ressenti, affecte les dispositions morales des populations ; l'impact n'est pas  pas uniquement environnemental mais  psycho-logique et humain.

Et, si un jour  nous devions ne plus  compter sur les organisations humanitaires nationales et internationales présentes sur tous les fronts,

- de l'odieuse et insupportable souffrance animale aux aléas tragiques  des hommes, des enfants, des peuples déshérités en grandes souffrances, sans omettre d'y inclure le combat écologique juste que mènent tant de formations engagées  pour la défense de la terre et du patrimoine naturel-,

alors, nous vivrions d'ores et déjà un enfer, le chaos, l'entropie anthropique, un total déclin anticipé... Ne nous laissons plus abuser, l'ère a pris un tournant périlleux. Incommensurable  hypothèque sur l'avenir  proche, sans hypothèse ni vues de l'esprit chavirées qui tiennent. Responsables et décideurs sont démasqués, qui usent de l'intransigeance  institutionnalisée et légalisée afin de faire valoir la pérennité des grands principes directeurs de la dominance et des profits ! 

Écrire encore et encore, dire ce que l'on voit et surtout ressent face à l'effondrement avéré  d'une Civilisation dont les grilles et les soupiraux se referment sur  :

l'extinction des espèces,  les sécheresses hallucinantes, les canicules meurtrières, les incendies dévastateurs, l'assèchement des grands  cours d'eau  et des deltas planétaires, la déforestation massive concertée, la fonte des glaciers et des banquises, le recul des terres face  aux mers et aux océans, le pillage de ces derniers via la sur-pêche, la démesure commerciale carbonée,  l'empoisonnement des sols, les  gouvernements véreux et irresponsables qui auront laissé disperser  les poisons jusqu'à  nos jours, les terribles pollutions plastiques  dont  l'origine industrielle et commerciale avérée témoigne d'une complaisance sans pareille de l'état, des gouvernements à la solde des grands lobbies ! 

La liste serait trop longue à l'heure où nous parlons et évoquons les principales atteintes à la vie, à la nature, à l'environnement dans sa globalité, son étantité remarquable.

Et lorsqu'on entend les économistes de haut vol valider et certifier la sauvegarde à tout prix de la croissance mondiale, aux risques  de voir s'éffondrer l'économie planétaire, le spectre d'un  crash  boursier, l'on peut s'interroger sur les raisons objectives d'une telle fuite en avant suicidaire et irresponsable, totalement orientée en définitive vers les mesures de sauvegarde des avoirs, des richesses, des profits d'une seule et unique partie des Mondes en périls

!

 CORSICA...GO56

LIBRE-OPINION