D_ELLE_JE_VIENS_ET_RETOURNE_

 

 

Lorsque  tu vagues et muses
au chant de la Grande Bleue
honore-la
Éploie donc tes plus belles ailes
Et que la lumière soit
de nos rémiges irisées
alme migration

Au plus profond de l'hiver
par les creux abyssaux des houles secrètes
qui satisfont à tes désirs

Tu renais    de passage
mirage s 'entant  au corridor temporel
que passé et futur enchâssent
dans l'instant     lamé d'or blanc  

Tel un éternel présent
pétillant de vie     opalescent 
qu'il te faut traverser
et ainsi     recouvrer     toutes les fois
la délivrance          Deviens  

La mer est souveraine
tant allégorique
livre à la narcose des profondeurs
l'origine de ces maux
hautement psychotiques
que tu lui portes et lui confies
en ne laissant plus de souffrir
le péché du monde

Ces mondes qui lui ont été ravis 
la privant  de son aura sacramentelle 
de l'autre rive
que l'on espère  pacifique et   sereine

Alors
sur  la mer      retourne
sois    humble et   surtout
relate à  l'encre  bleue de la miséricorde 
Car Elle écoute     magnanime
le message
comme enivrée de beaux desseins
depuis ses plus vieilles tempêtes et
consent encore

Tes jeux sains la fascinent
fussent-ils élevés
au seuil de la mort bercée
à l'orée  des  vertiges choraux  d'une île
à marée basse
où gisent  à découvert
tant d'écueils vrais
le corps-mort d'un voilier diaphane 
à toujours ondoyé

!

 

-  MARIN - 

Message à la Mer    

 

DE_TES_PLUS_BEAUX_ATOURS__VETS__LA_