CONTINENT_ANTARCTIQUE__OUEST_ICEBERG_GEANT_

Les scientifiques s'inquiètent de l'accélération de la fonte de Thwaites, un des plus grands glaciers de l'Antarctique ouest. 

 

Un Iceberg géant   sous haute surveillance pourrait se détacher de l'Antarctique. Il entraînerait avec lui l'effondrement et la dérive d'autres glaciers et icebergs tout aussi vastes ; certains iceberg   atteignent  65 fois la surface de Paris, la superficie du Jura ! ... On peut  dès lors compter sur des élévations moyennes  du niveau des océans de l'ordre de 1 à 3.00 m, au minimum et dans un très proche futur

!

 

LE LIEN

 

http://www.meteofrance.fr/actualites/71094320-etat-de-l-extension-de-la-banquise-arctique-au-20-fevrier

 

Bien au-delà de tous les relevés et mesures réactualisés, au regard  des extrêmes climatiques de plus en plus virulents et perdurables, malgré  les appels à l'urgence  des scientifiques  adressés aux politiques, aux gouvernants, rien ne semble changer  ou modifier notablement  la donne  ; les gouvernements, éclairés par le système bancaire mondial,  le FMI,  gardent le cap de la prédation des ressources planétaires pour garantir   la croissance et la compétitivité, selon  des valeurs haussières suicidaires  à travers le monde. Les jeunes l'ont bien compris et défilent dans les rues  tous les jeudi  ! Voeux pieux, ils ne seront pas écoutés, du  moins dans la forme, en conseil de classe inutile ! 

Mais il  est des mesures  que l'on voit poindre, outre le parc  Éolien et solaire, comme mille raisons d'espérer que les choses bougent ... Ainsi, en Australie, touchée  de plein fouet par une sécheresse inédite,  un épisode durable de très forte canicule augurant du pire, à l'échelle du cinquième petit continent.

1 milliard d'arbres seraient replantés d'ici 2030 ! Aucune gageure ni  " fake " à l'horizon  mais l'expression d'une volonté mûrie ;  puisse-t-elle aboutir, les enjeux et les répercussions  seraient favorables, allant au diapason de la Transition énergétique et écologique, à tous les niveaux de l'activité humaine productrice.

Ce projet pourrait être également mener  en Europe, à très grande échelle, dès lors qu'il reste porté à l'échelon de chaque commune et par des particuliers  détenteurs de vastes espaces naturels.

Reboiser la planète, ramener  ainsi l'eau dans les terres, la pluie, enfin l'Oxygène nécessaire à  la vie tout en absorbant des quantités et des volumes considérables de CO2 ...

Tout cela ne relève ni de  l'utopie, ni de la vue de  l'esprit " écolos ", fustigé il y a encore peu et raillé. 

Hélas, nos politiques irresponsables jouent dans la cours des grands argentiers, des magnats, des rois du pétrole, des empereurs de la monnaie forte ; la transition demeure dans les dossiers, on la ressort avant les élections, les jeux sont faits ... L'écologie politique n'est pas pour demain, hélas ! 

On ne tergiverse pourtant  plus avec un Continent polaire en passe de fondre, des températures dont on a sous-estimé les valeurs d'une hausse moyenne  et des moyennes de hausses terrifiantes ! Les mers et les océans pourraient  monter de près de 3.00 mètres, ce qui représente un volant de conséquences désastreuses sur le plan humain et  environnemental.

Il appartient désormais  et dès aujourd'hui aux formes du pouvoir déconcentré et plus encore décentralisé d'oeuvrer sur le vaste chantier de la Transition durable dans tous les domaines, selon les spécificités des territoires.

Rien ne saurait venir d'un état pingre  et  radin, serrant de toutes parts la  ceinture aux élus désabusés, qui n'en peuvent plus de ramer et de gérer une pénurie de moyens désastreuse.

Que les structures institutionnelles investies de pouvoirs décisionnels, selon leurs cadres de  compétences s'emparent  et  exploitent plus en profondeur un acquis et des ressources valorisées, solides, afin de reculer et de bloquer les effets d'un bouleversement climatique inévitable, toujours sous-estimé,  se répercutant  bien trop vite, là même on l'on s'y attendait  le moins. Les scientifiques concèdent l'inexactitude et le caractère imprévisible et très aléatoire des données chiffrées du prévisionnel, des modèles ; trop de variables et d'inconnues interfèrent à des niveaux d'oragisation et de feed-back complexes.

Simple et précautionneuses mesures de prévention, de sécurité, d'anticipation, de ré-orientation des  ressources et des caractéristiques géo-physiques et micro-climatiques des territoires.

Attendre de l'état  et des gouvernements successifs des mesures immédiates et radicales en faveur du Climat, de la Planète, de l'Environnement, des Ressources, de la Faune et de la Flore, des Énergies  renouvelables et propres, tout cela relève, pour le compte,  d'une réelle  utopie 

!

CORSICA...GO56