STRATOCUMULUS__LE_POINT_DE_RUPTURE_

 STRATO CUMULUS OU LE POINT DE RUPTURE PROBABLE 

A LIRE PLUS BAS 

 

METEOCLIMAT 

 

 

Nous avions  " prévu " pour le mois de février 2019 le scénario qui aujourd'hui  semble toucher à sa fin ... Soit, ce  Blocage Météorologique Anticyclonique  conséquent installé  sur l'Europe et notamment  sa partie Occidentale, le Bassin Méditerranéen qui la borde.

Nous constatons  durant cette période que plusieurs forts coups de vents  auront balayé les Zones Larges et l'ïle de Corse, dans un contexte de Dépression Relative ; faits par contre  très surprenants et inattendus dont les manifestations auront été amplement  répercutées eût égard aux spécificités géographiques et physiques de notre Île, à ses constantes...

Mais un déficit notoire de précipitations en résulte, un air plus sec, un fort ensoleillement, un gradient adiabatique sec  au plus haut de ses relevés  habituels pour la saison, voici tous les paramètres détonnants  susceptibles de répandre de terribles feux, quelles qu'en  soit  l'origine, la cause, le facteur aggravant...

Espérons que la faiblesse actuelle de cet Anticyclone permettra l'installation  d'un Flux  Zonal Atlantique, assorti de son lot de précipitations, de l'arrivée de masses  d'air humides  sur tout le pays, une situation normale que pilotent nos centres permanents météorologiques. Le climat Méditerranéen passe par ces  dominantes Météo.

S'il n'est pas rare de  voir en cette période  régner un puissant anticyclone d'hiver, certainement et couramment bien plus froid, aussi sec, les températures et les écarts diurnes observés  étonnent à la fois dans la durée  et l'intensité, les valeurs. Le Bilan mensuel interpelle, avec + de 21.5 ° C de Moyenne, des pics à près de 28° C  ! 

Des valeurs  inégalées ! Mars- Avril devraient apaiser  la tendance à l'emballement, souhaitons-le, sachant que les épisodes de vents,  non associés de pluies, engendrent  désormais une situation critique quant à la végétation et aux risques incendies.

Quoiqu'il en soit, que les autorités prennent de l'avance sur le cours des évènements dont  personne  ne maîtrise le caractère changeant, évolutif, dans la soudaineté, dans la nouveauté des données climatiques en cours et bouleversées.

La masse d'air  et les sols sont tels  que le moindre coup de vent représente un grand  danger, un potentiel  catastrophique explosif ; anticiper, à plusieurs jours et, surtout, ne pas  lésiner sur les moyens présents au sol et prêts à  intervenir, la vigilance et l'observation sur le terrain, la veille  communale surtout, tout cela ne se gère pas dans la pénurie  systématique décidée par les autorités en Marche.

 

CORSICA...GO56

 

LIEN

 

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/le-rechauffement-climatique-pourrait-faire-disparaitre-les-nuages-le-scientifique-a-l-origine-de-cette-etude-vous-explique-tout_3213213.html

 

NOUVELLES  IMPORTANTES  SUR LE FRONT DES NUAGES 

 

Une étude émanant de chercheurs USA révèle que les GES et le CO2  auraient une grande part de responsabilités  dans l'éviction de nos ciels des nuages de l'étage Moyen - Elevé, soit les STRATO-CUMULUS,  ce véritable parasol thermique capable d'amoindrir les effets de la chaleur mais également de filtrer le rayonnement global que subit l'atmosphère depuis l'espace.

Il en découlerait  une hausse moyenne des températures de l'ordre de 8 °C, soit ce que nomment ces  chercheurs, à l'instar de notre Catégorie du Site / Blog CORSICA...GO56 :   un " ACCIDENT CLIMATIQUE MAJEUR  ", pour un  temps, irréversible ! 

Nous y sommes... Le risque est désormais établi ; nous interpellions justement  les services Météorologiques spécialisés en la matière, il y a plus de 10 ans, justement sur les probabilités d'un délitement intense des nuages  et dont la cause serait bien les interférence et les rétroactions d'ordre chimiques de la composition de l'air et des nuages.

Nos observations concluaient  très précisément  sur le sujet  de  systèmes nuageux en état  de  totale déliquécence suivant les conditions, leur  durée de vie - évolution, leur couverture, formes et textures,

etc ! ...

Enfin et encore une fois, arguons du fait  que les délais seraient programmés à l'horizon 2100, si rien ne change d'ici là, sachant très bien que toutes les prospectives d'hier sont aujourd'hui des faits avérés en cours et bien présents. Etudes et Spécialistes se montrent toujours dépassés par la promptitude des évènemments et des hypothèses émises qui se vérifient  dans un labs de durée  très courte.

A SUIVRE 

§