RIDER_ANABASE

 

 

Joues-tu avec le temps
ces pans d'éternité qui rayonnent
Allants de toi
Un    Conscient
qu'être et finitude délinéent
indéfiniment

Que cherches-tu     échapperais-tu
à l'infime durée d'en-bas
en l'instant
unique et plus léger

Ainsi d'un moment
sibyllin présent
ouvragé à l'aune des azurs
véridiques

Voles sur les eaux  frissonantes
les blanches nuées océaniques
Là où l'onde vague
porte au rivage
enchanté

Radieuses vires
des alliances exaucées
que les vents fous mènent
en leurs lices translucides

Le passé y délivre l'essence fluide
de féeriques  dérives 
alors que  le futur anabatique
parfait lames ( l'âme ) et tombants imminents

De vos regards sourd
l'immarcessible symbiose
aux parfums enivrants
des ciels ouverts

L'appel cristallin
au chant des possibles
ignore le compte et le décompte perpétuels
l'hypothèse de vous
mortelle

Il est comme un mirage
un Eau-Delà du hasard
où le temps spleenétique  des alcools purs 
prend à toujours son envol

!

- MARIN -

Eau-Delà