ACCASTILLAGE_ET_MATELOTAGE__LE_BELEM_

 

 

MORALES ESPIEGLES  / EXTRAITS 

 

Comment passer  sous silence, ici,  cet extrait lumineux et si vrai de l'homme de sciences et de sagesses parvenu au faîte d'une vie ! Un opus remarquable, dense et si profond, qui ne laisse aucun doute sur la voie du Passeur, à l'instar d'un Théodore Monod. Une Parole, une Pensée, un recul  ouvrant les portes de l'avenir et du futur  qu'il voit plus inventif et créatif.

En guise de filigrane, un principe fondamental auréolant le don de promesses et de largesses insoupçonnées, qu'il nomme transitivité et pour causes ... Lisez ces pages d'une intense clarté ... Une lecture qui laisse des traces, une  empreinte rare et précieuse, inexorablement, qui pousse la curiosité  vers d'autres rivages, d'autres sommets. L'écriture  et la poésie rayonnent et ont  encore de beaux jours devant elles pour le penseur, l'éminnent scientifique, le philosophe en situation de quête perpétuelle de vérité, humble et si compétent à la fois, oscillant entre lois irréfragables  et imaginaire  littéraire. 

- MARIN -

 

EN GUISE DE PREMIER PARTIE  / CHAHUTE 

 

"... Depuis ma purge d'amarinage, j'ai donné  à la Royale, qui m'accorda la grâce de l'appareillage _ Pars, jette au feu tes sandales _,  un amour passionnel et filial. Je ne reviens jamais à l'Ecole Navale sans pleurer en cachette  l'une des vies   que j'ai trop peu vécues. Mais qui  navigua, hauturier, fût-ce  quelques années, demeure marin pour l'éternité. 

Dieu seul sait pourtant les rires et les ignorances qu'il faut dépasser pour pénétrer les secrets du bord. Piétons fraîchement couronnés d'un bonnet à pompon, vous embarquez pour l'entendre aussitôt :  "  Tel tiers  sera de quart pendant la moitié de la nuit . "  Alors que vous vous perdez dans cette arythmétique neuve, mais cependant pétris de bonne volonté, voilà que l'on vous ordonne, avec le sourire, de " capeler les aussières aux bittes et de  veiller à ce que les palans soient clairs avant de  crocher les filins sur les  bosses ". Une langue étrange vous chahute avant de vous amariner, corps et comprenette.

Brest et, plus encore, Lanvéoc gisent à l'extrémité de la France, la rade et ses darses au débouché de la Penfeld, les bateaux en bout  de jetée ; ajoutez  à ces fins extrêmes l'appareillage, plus le quart de nuit, en silence, face à l'immensité de l'eau ; comptez les étages successifs de la fusée qui change d'élément et passe du ferme au fluide, du sable à la turbulence. Comment le matelot ne se sentirait-il pas  séparé ?

Mon vaisseau, notre monastère ;  notre bannette, mon solitaire berceau. Sur cette île mouvante, on parle une langue fermée aux terriens, vieille, précise, à odeur de goudron et à lambeaux de poésie : réas et ringots s'ajoutant aux bittes de tantôt. Autre espace, différentes manières, dialecte exotique, nouveau monde. Je montais à la passerelle comme un prêtre à l'autel, pénétré d'orgueil et d'humilité, de reconnaissance, de terreur et de respect, enthousiaste.

Les cartes, la règle Cras, le vieux sextant, inutiles maintenant tout autant que le livre des feux, les instructions nautiques, je  ne les ai jamais manipulées que comme des objets de culte. Prendre hauteur du soleil à midi ou de la première étoile du couchant, voilà des gestes  de religion zoroastrienne ou aztèque. Ma cabine, ma cellule ; ciel et constellations, mon toit. Espace et  objets sacrés.

Au bout de  huit jours passés en haute montagne, de parois en sommets, de bivouacs en  refuges, vous vous demandez si vous fîtes autre chose toute votre vie ; vous ne désirez  plus que la course s'arrête. J'ai navigué plus de  quarante jours sans toucher terre, de l'océan  Indien à Mers el-Kébir, à vitesse réduite, et sur un rafiot promis à la casse, en passant de Djibouti à  Suez, de la Crête à Bizerte, de Pantelleria vers Oran et de la bonace à mer dix, je ne désirai pas suspendre ce carême. Nous entrâmes en éternité.. Bête bateau, ma divine vie, entre enfer et paradis. " Que fais-je donc ici ? " me demandé-je  au retour, sur le quai désert, parmi les câbles et les bittes, dans les rues encombrées, plongé  dans ce remuement stérile ?  Je me le demande toujours... "  

§

A SUIVRE 

Michel SERRES

De l'Académie Française

Morales Espiègles 

Ed /  Le Pommier -  Humensis  2019