ATTEMPT_WINDSURF_FRONTSIDE_

1  Move sur les 4, - Front side -,  est ici rentré : question de Trajectoires ! Placement - Lecture - Trajectoire  - vitesse  conditionnent la réussite et, les réunir  reste un perpétuel challenge. Combien de chutes, d'approximation ? Demeurer, évoluer  au plus près des exigences que requiert  chaque contexte

 

SUIVANT LES CONTEXTES 

 

Des conditions  de vagues et de vents changeantes, irrégulières et c'est tous  les paramètres de  " vol  " qu'il convient de revoir, d'adapter, d'optimiser. Il n'existe certes pas une  seule façon d'aborder la vague et la section que l'on surfe Front ou Backside.

Des vents légers  aux surventes et violentes rafales que le waverider doit gérer dans les vagues, sur le Line Up et selon les spots, la donne est complexe, exigeante. Rien n'est vraiment acquis qui ne s'évalue sur le champ fluide  et houleux de l'expérience.

INTENTION ET RÉALISATION / MÊME DYNAMIQUE

Le move à suivre  et intentionnel conditionne la trajectoire, la  course d'élan, le secteur d'impulsion, mais ne jamais oublier  que les paramètres spécifiques à la navigation orchestrent le tout et commandent aux décisions du Waverider.

Ainsi du type de vagues, creuses, rapides, massives et,

du type de mises en  situations  à la rencontre  du  Bowl,  sur l'épaule,  au pic de la vague, sur la lippe -  lip

!

Le Bottom Turn  devient  la clé de voûte  des moves tentés. Soit du simple  virage  en haut de la vague à l'Aerial -  Move lâché à l'issue  d'un Surf, d'une  trajectoire qui se doit d'être  d'une extrême précision.

VENT LIGHT ET  IRRÉGULIER DANS LES VAGUES 

Opter  pour une trajectoire tendue et assez longue durant laquelle le Waverider recherche un regain de vitesse en travaillant la vague, de telle sorte à jaillir vers le point d'impact. Lors de la rencontre, le gréement doit  être placé au vent pour le tempo,  l'orientation  équilibrée et dynamique de la Relance, le vol et la sustentation dosée et  requise.

 

VENT FORT   ET ÉTABLI  DANS LES VAGUES 

 

Il autorise des Bottom Turns bien appuyés en bas de vague qui permettent de remonter  franco, de relancer version Roller Off The Lip ou Aerial.

Le saut au windsurf, dans le Surf, résulte du secteur d'impulsion choisi, lui même étant dépendant de l'angle + / - prononcé de  remontée  vers le haut de  la section.

Le Waverider  peut également évoluer  au plus près de la section , selon le type de vagues  et de déferlement avant de remonter et d'envoyer  son move ...

 

DANS TOUS LES CAS 

 

La Vitesse  reste un incontournable, sur fond de lecture de vague parfaite ! D'où la nouvelle école  de Bottom Turns, voile neutralisée, effacée,  basse, dégageant ainsi  le panorama évolutif de la vague  en cours d'exploitation  ! Un point capital, à travailler, sans cesse, si difficile à acquérir  dans les plus grosses conditions, qui donne le rythme aux Moves, de l'approche à la conclusion.

Il est des sessions où rien ne passe et ne va ! Poursuivre, ne jamais se décourager !  " L'effort est passager, le résultat  :  définitif  " 

!

 

A SUIVRE

 

Mauvais Placement du Rider ou  Trajectoire trop basse ? Le Placement est responsable de ce fiasco. Un placement qui ne tient pas compte du type de vague en cours, sur Marée plus basse, qui va  fermant sur sa longueur. Obligé d'éviter la remontée, en retard, la section va briser, le rider ne produit Rien. 1 / 20 !

Au départ de l'action,  il lui eût fallu rider Down The Line, soit une trajectoire tendue, au 1 / 3 inférieur de la vague, pour  jaillir au bon moment et à Contre-Bowl  afin d'envoyer son Move: 1/20, pas bien

 

MAUVAISE_LECTURE_DE_VAGUE_OU_PLACEMENT__