VENTS_FORTS_ALTITUDE_

 Vents forts en altitude,  nuages secs, aucune précipitations pourtant annoncées ! Sols déjà durs, végétation en manque d'eau à la période de l'année habituellement la plus arrosée ... Appauvrissement des ciels en  types de nuages, concernant les trois étages, bas, moyen, haut, avec une valence pour les voiles  et les nuages d'altitude... Les signes ne laissent plus de parler, de traduire une situation aggravée

!

Des vents forts, un air sec, des signes dans les ciels insulaires qui ne laissent  augurer rien de bon pour la Nature ! Nous avions, il y a 2 mois déjà, lors de l'installation  d'une situation de blocage météorologique, de type Anticyclonique, sur l'Ouest de l'Europe, prévu que le contexte  s'installerait et durerait bien au-delà des  durées habituelles. Le déficit d'eau est préoccupant. Les nuages semblent disparaître, manquent à l'appel du printemps et de ses giboulées nourries ...

Puisse la situation s'inverser au cours du printemps qui vient à grand pas !  De rares  ondées sur les versants, mais en plaine, c'est déjà la misère en eau, les sols sèchent et durcissent, le végétal par endroits roussit et pousse rabougri ! 

Nous disons et pensons haut et fort  que les dirigeants n'ont pas pris la mesure du danger qui plane au-dessus de nos vies ! L'Accident Climatique peut  arriver, à tout moment,  frapper telle une sécheresse inédite, une insupportable canicule attisée par des vents toujours violents et meurtriers quant au ressenti exacerbé de températures inédites.

Les émissions planétaires de GES dépassent la raison, les quantités redoublent ; la Terre  suffoque, voit la nature et la composition de ses masses d'air changer, évoluer vers quelques déséquilibres  que les chercheurs commencent à élucider, à redouter...

Que la pluie manque en cette période de l'année, suite à  plusieurs semaines de situation de blocage météorologique vire à l'anormal, sous nos latitudes.

Les coups de vents, les dépressions relatives sur Gênes se sont succédées,  les perturbations associées n'ont à ce jour rien donné en eau. Il pleut au-dessus de la Loire. Plus on descend vers le Sud, plus l'eau de pluie vient à  se faire rare. Une ondée, une averse torrentielle qui ne dure pas la minute et, tout s'arrête  ? 

Il est grand temps de mettre  un coup de frein  RADICAL à la Croissance Mondiale, de ralentir, de prôner la sobriété et la mesure dans tous les domaines d'activités avant qu'il ne soit trop tard.

Nous  aurions au moins et ainsi tenté quelque chose d'immédiat, dans l'urgence, pour quelques années, le temps d'évaluer et de prendre en compte les résultats obtenus en poursuivant des objectifs de prudence, de prévention, de transition durable ! 

On ne peut  sacrifier le vaisseau Terre  au nom de l'Argent, c'est irraisonné, suicidaire, inacceptable ! A un moment donné, il faut passer outre les impératifs de système. L'Urgence, la Sécurité Planétaire  sont en jeu et prévalent, au-dessus de toute autre considération

CORSICA...GO56