ALEX_HONNOLD_PARC_YOSEMITE_EL_CAPITAN_

SOLO INTEGRAL 914  m Parc YOSEMITE   EL CAPITAN 

 

 

 

 

LE LIEN 

 

https://www.franceculture.fr/histoire/grimpe-ou-meurs-les-914-metres-en-solo-integral-dalex-honnold?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR2Uukl7tqKRTOVuQHflJn7pga69KMHVQrgOAqe9ELk4CHoyxwbDZV3cgTs#Echobox=1554497594

 

 

CORSICA...GO56 

 

appréhende avec une grande attention  les Pratiques Extrêmes, les Nouvelles Pratiques de Pleine Nature dont la matrice demeure reine, constitue un véritable référent : soit le Surf, le Windsurf, le Kayak extrême, l'Alpinisme, le Kitesurf, le Vol Libre, -  Parapente, le Wingsuit, la Chute Libre où l'homme glisse dans les airs et sur l'eau, les vagues immenses, la glace. Qu'il s'approprie ainsi, au coeur de  la pureté,   les métamorphoses de l'air et de l'eau, sous les lumières d'un  feu céleste originel   à  jamais inexpliqué ...

Concernant  ces disciplines à part entière, de très nombreuses variantes voient le jour, suivant le cours de l'évolution et des progrès des matériaux, des technologies, les aspirations et le niveau de leurs adeptes s'offrant ainsi aux rigueurs  de la Pleine Nature et des grands espaces dont ils nous  dévoilent les splendeurs.

 

Ainsi de  l'Escalade en falaise en Solo intégral et à mains nues, sans assistance !

Ainsi le Foil se voit  équiper différents types de flotteurs, s'allie aux  sources d'énergies naturelles et conjuguées, innove dans le domaines des voiles et des ailes. Des concepts susceptibles de défier à la fois les  vagues et les vents  violents, du Surf originel au Tow In, au Strapless Kitesurf dans les vagues, sans oublier le Windsurf qui ne cesse plus d'évoluer, de  dépasser des seuils techniques   impensables il y a seulement quelques années.

La mer, les océans, les torrents de montagnes, les abrupts et les immenses falaises du Parc National du Yosémite,  les terribles barres rocheuses et les couloirs enneigés, glacés  vertigineux que les skieurs et snowboarders de l'extrême empruntent et franchissent au prix de cascades et d'ascensions qui nous glacent les sangs ! ...

Toujours plus de maîtrise, d'engagement, d'expositions et de risques, autant de situation mettant en exergue le  don de soi, une totale abnégation. La moindre erreur, une défaillance engage la vie, sans aucun  retour  possible !  La chute veille et semble ne point commander, en imposer  aux folies de ces hommes et femmes  hors du commun.

Bien au-delà du cadre et de la norme, de la référence au chiffre, à la mesure précise d'un  record établi dans le temps, entre compétiteurs, selon un milieu et un cadre parfaitement connu, voici le domaine de l'épreuve avec soi-même, avec le temps, l'émotion et l'espace ; un triptyque  édifiant, fabuleux, onirique. Un nouveau type de rapports que l'indibidu engage avec les éléments, l'énergie, la verticalité, les déséquilibres, l'information susceptible d'osciller  entre improvisation  et maîtrise technique  totale. Dialogue avec l'inconnu, l'imprévu. Le risque zéro n'existe pas ! 

Un capital confiance qui vaut chemin initiatique, voie, philosophie de vie, desseins personnels que le Free Solo  consacre telle une apothéose de la Liberté... Autant d'allégories où l'envol, la quête de hauteur, le vol proprement dit revêt  les  apparences et les formes d'une légèreté recouvrée, allant au-delà de la raison,  fluide, conquérante, interprétation en direct  d'un accord sans faille avec le milieu naturel  sensé, intelligent, dont il convient d'extraire les justes référents, de capter les bons indicateurs, d'anticiper les solutions heureuses  et favorables au devenir d'un projet fou, insensé, irraisonné,  quasiment suicidaire ... ! 

Pari audacieux. On y engage sa vie, sans  aucun compromis, livré à l'aventure  ! Une quête d'absolu et de vérité dont les éléments  définissent la sphère et la dimension in-humaine. Souci d'esthétique ou d'harmonie totale entre l'être et l'espace - temps se hissant  à la semblance de l'infini, au-delà du temps, une éternité dont l'on reviendrait comme métamorphosé, ayant répondu aux questions que le silence des parois, de la mer,  des airs  convoquent à l'intime de soi.

Plus  terre à terre et prosaïquement, selon le volet spectaculaire et très télégénique de ces pratiques, l'athlète  se complaît comme il se  réalise dans un registre de formes de corps, d'attitudes, de mouvements  et de fluidité, de figures, - moves -,   à la fois artistiques et redoutables  d'efficacités.

Expressions de soi, d'une personnalité, d'un tempérament se forgeant un style unique qu'il importe de révéler, que le public  reconnaît, qui en impose sur les rangs de la compétition, des challenges, des défis solitaires.

Des portes s'ouvrent, qui répondent peut-être à des questions existentielles, essentielles, pris que nous sommes dans le  grand tourbillon de l'existence et des rêves, de l'inhabituel et de la découverte, enfin, de la connaissance. Patrick EDLINGER , en son temps,  vivait déjà  " l'Opéra Vertical ", l'univers de la verticalité préfigurant une certaine forme vivante de totale délivrance, un peu plus près du ciel, un anti -  destin 

*** Se  référer  aux deux ouvrages de Bernard JEU / Le Sport -  l'émotion - l'Espace et  le Jeu - la Mort - et la Violence

 

RESPECT / ADMIRATION  /  CRAINTES 

CORSICA...GO56