LA_CUREE_

 

Peuple migrateur, peuple des airs, la métaphore  hélas !   incongrue enténèbre l'horizon. Mais de l'urgence, sur Terre, de la déliquescence  galopante des rapports  humains  comme à la Nature ... Vous ne nous en voudrez pas, l'enjeu ici-bas, devient  vital 

...

Situation tendue pour ces quatre Goélands Leucophée ! L'un d'entre eux s'est emparé du morceau de choix ; au-dessus de la curée,  sans partage du chef d'un moment,  gravite et tournoie   l'aréopage des prétendants à la part du gâteau ! 

Cour  multi-séculaire optant  pour la perfidie  et la ruse félonne  qui  placent et qui situent l'affidé,  comme le  chanterait si bien un certain,  à la boucle d'oreille ! 

Mais ici, alors que les vents de terre,  quasiment étésiens  - saturés de micro-particules,  - " Rugyssent  ", dominent  et dévalent  les  tombants attiques, la donne confine à la survie, à la sauvegarde de la couvée proche et garnie.

Si l'image séduit,  elle n'ôte en rien les manifestations et les  témoignages d'une réalité  autre allant à la semblance de toute hiérarchie qui trône et préside au vivant, en marche, brutale ! 

Luttes  d'influences, cris, simagrées, intimidations, gestuelles,  telles sont les marques d'un milieu de vies certes  impitoyable.

Mais  du mépris, de l'insulte, de l' indifférence, de l'outrage  des glaces s'invitant  aux usages des Palais 

!

Anton ' Pasquinu d'ATTALA