POLLUTION_PLASTIQUE_MEDITERRANEE_CORSE

 

Une nappe de plusieurs milliers de tonnes de matières plastiques dérive au large de l'ÎLE DE CORSE 

 

LE LIEN 

 

http://www.lefigaro.fr/sciences/une-ile-de-plastique-decouverte-au-large-de-la-corse-20190522

 

Édifiant, consternant, tragique !.. Cette catastrophe aux bouleversements pérennes et sans limites ne date pas d'hier  mais  s'étend sur des décennies, déjà ! Les politiques pourtant le savaient et, à l'Instar des boues rouges d'ALTEO,  ces technocrates de bureau soucieux de chiffres et de rendements  ferment encore les yeux, aujourd'hui, caressent les patrons et les Lobbies dans le sens du poil, ne laissant plus de contribuer à la dégradation majeure des mers  et des océans.

Nous le disions et répétons aujourd'hui :  il est bien plus facile et payant  de taxer la masse et le peuple, de les étreindre sous le joug  d'une fiscalité révoltante que de contraindre l'industrie des emballages et  la grande distribution, tous les secteurs confondus,  à tout faire et entreprendre, au niveau  de la Recherche pour éradiquer l'usage systématique du plastique, sous toutes ses formes ! C'est un premier point.

Mais les gouvernements, quelle que soit l'obédience,  ne se frottent pas au Grand Patronat. Ils se couchent et se taisent, obtempèrent gentiment, complaisamment !... L'argent étant le nerf de la guerre des grandes dominantes ultra- libérales de banquiers d'affaires, vous nous suivez ? 

Quant aux politiques environnementales  des villes, des groupements de communes, des communes, des départements et des régions, il est grand temps de les voir se mobiliser sur les terrains de la voie publique, des campagnes, des cours d'eau, enfin,  tout ce qui peut être susceptible d'acheminer vers la mer les déchets, macro et micro plastiques, films et sacs, etc ! ....

Des déchets insuffisamment collectés, témoignant de l'incurie de l'état en la matière comme DE  l'incapacité  des  collectivités se laissant déborder sur tous les fronts de l'in - civisme relatif à la propreté,  aux savoir-vivre et être, de la propriété individuelle aux groupements de quartiers, etc ! 

Songeons un instant aux mégots de cigarettes dont on découvre  les tristes records de déjections de la ville de Paris, au quotidien !

Les pluies, la Seine, les cours d'eau, les conduites d'eau pluviales : le désastre n'est plus loin et frappe dur.

MANTEAUX DE PAROLES 

Beaucoup de paroles, des manteaux de paroles, Paroles - paroles et paroles chanterait encore Dalida, à la veille de ces élections trop humaines plus soucieuses de leadership que de développement  durable ! Mais de la Mer, de l'Océan, de ces creusets et écrins  de vies et de perpétuel renouvellement ? 

Regardons, arrêtons - nous un instant sur les étals de toute l'industrie du commerce de détail alimentaire et dénonçons, ce jour, des millions, des milliards  d'emballages plastiques, ces mousses expansées, ces produits fractionnés à l'infini destinés ainsi à faire du profit sur le dos de l'environnement, sans être inquiétés le moins du monde, ayant libre-cours sur le sujet dramatique qui nous concerne tous !

Une injustice flagrante qui sonne mal sur la gueule enfarinée des donneurs de leçons et des gros Taxeurs de Beauvau !

Ces îles plastiques Méditerranéennes seront bientôt légions dévastatrices ! Nous les trouverons partout, de plus en plus épaisses, profondes, broyées et  insidieuses ... 

Rappelons enfin, sur un tout autre sujet, bien emballé plastique, ces produits  de l'industrie chimique ...  Ces engrais et ces pesticides que les grandes surfaces commercialisent à outrance, par rayons immenses, - ces produits  tueurs d'abeilles, d'insectes et d'oiseaux -,  sans jamais baisser la garde du profit, des bénéfices, de la surenchère publicitaire à l'excès, ménageant ainsi   les petits cottages de Mr et Mme, les beaux quartiers, les domaines outrageusement fleuris en façades !

Nous assistons à  une véritable OPA meurtrière  sur l'Environnement et la Biodivsersité, cautionnée par l'Etat et les Gouvernements successifs. Ces gens - là ont pourtant bien pris la mesure des enjeux et de la gravité ; ils s'en moquent, le business, les affaires, la sacro-sainte croissance d'abord, à la mort, jeteuse de sorts, jusque de dans les airs dramatiquement mondialisés et pollués par un traffic aérien de plus en plus  vaste, dense, irresponsable

!

CORSICA...GO56