Mosa_que_Mino_enne_

Le poisson volant commun ou Exocet commun,  (Exocoetus volitans) est une espèce de poissons des mers chaudes.  Ici, reproduit en mosaïques sur une fresque  Minoenne. 

La civilisation minoenne s'est développée sur les îles de Crête et de Santorin au sud de la Grèce de 2700 à 1200 av. J.-C. 

Hors texte  / ( L'armée aura à tort emprunté  ce nom, cette appellation  pour ses missiles et ses engins de mort ... Sans commentaire, désolant. )

 

POISSON VOLANT 

 

Je naviguais entre les deux rives d'un golfe immense. Les flots étaient si bleus, si denses. Le vent  fort m'exhortait à danser sur l'eau,  à voler, à planer, à m'alléger, allant et maniant prestement mon esquif vélivole.

Une aile  suffisait à tenir  un cap, les bourrasques, la lame subreptice et traversière. Le Libecciu, ( Vent régional de secteur Sud-Ouest ),  fronçait la mer, sculptait et affolait les nuages ; féeriques toupies tournant, immobiles, sous le vent de l'Île, au-dessus des plaines, des collines, de l'autre côté du monde.

De larges ondes houleuses  rejoignaient les nues  et brisaient, masquaient les îlots. La Grande Bleue enfin respirait, soufflait, blanchissaient,  à l'unisson d'un seul et même feston  blanc et mélodieux, le sinueux dessin des côtes occidentales de l'Île de Corse. 

Un poisson volant, soudain, à mon approche, prit son envol et se laissa  emporter à l'abattée par les rafales, offrant ses ailes diaphanes au  puissant souffle d'un  monde providentiel, salvateur. Instant précieux, image irréelle dont le dessein étrange, inexpliqué, fascine  le réel, interroge.

Le penser en mer est fluide telle la pantomime et la gestuelle que les vagues commandent à la Liberté, à l'immarscessible jeunesse de l'âme ! 

Je ne pus contourner, éviter la métaphore, le brin de prose marine que l'embrun évanescent révéla  en moi, en regardant ainsi voler le poisson, à l'instar du Puffin Cendré, au ras des vagues, si précis, si longtemps...

Comme si la petite créature avait choyé  indéfiniment  le rêve de voler, un jour, outre le comportement de fuite qui l'emporte sur  ses prédateurs.

Il quitterait alors les ciels de la mer pour ouvrir d'autres fenêtres sur l'Ether,  retrouver d'autres ailleurs - Empyrée !

Ainsi de se dire qu'il existe  peut-être bien un au-delà, là, si  proche. Unique, ultime palpitation en déciderais-tu 

- MARIN - 

Naturellement Nôtre - Évocation de la Nature 

 

AVEC__LE_POISSON__VOLANT_VENTILEGNA