IMAGE_FRANCE__INFO_

 

"  Le changement climatique représente maintenant une menace existentielle à court ou moyen terme pour la civilisation humaine. "

 

LE LIEN 

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/dereglement-climatique-la-fin-du-monde-est-elle-vraiment-prevue-pour-2050_3488261.html

 

Nous avons évoqué l'intégralité de ces observations, depuis déjà une Décennie. De nombreuses catégories de ce Site et  espace Web traitent de ce terrible sujet ayant dépassé le stade de l'actualité. Les indices, les indicateurs préoccupants sont en constante progression, frise la courbe exponentielle espace / temps. Les Modèles n'intégrent et ne traitent toujours pas un certain nombre de données évidentes afférentes aux  feed-back dévastateurs catalysant les processus du dérèglement global. Les paramètres sont  innombrables et les répercussions sur la vie et les grands équilibres planétaires demeurent à ce jour totalement ignorés, relégués, curieusement écartés. La civilisation avance à tâtons, sur un  lit d'erreurs et de visées - menées politiques monumentales, consternantes.

La Rédaction du Site  / Blog

CORSICA...GO56

***

 

D'ici à 2050, tant d'évènements  peuvent survenir et dévaster  des territoires immenses. Les répercussions seraient dramatiques en cas d'Accident Climatique Majeur, ce point de rupture irréversible que la civilisation aura donc déclenché, conséquences  de l'incurie, de l'irresponsabilité et de la cupidité des politiques tyranniques et impitoyables  manoeuvrant au service de l'argent-roi et de ses rouages inébranlables.

Fin du monde, peut-être pas, mais très certainement déclin. Déclin généralisé, provoquant la mort de millions de personnes, la quasi disparition de la bio-diversité animale et végétale.

Et ce ne sont pas les infimes mesures dont bénéficie la transition énergétique et écologique qui seraient de nature, en l'état actuel des choses et  dans un proche avenir,  de changer la donne, de ré-orienter le cours de l'évolution et de l'humanité.

Mesure et sobriété  seraient de mises et valideraient un comportement économe, préventif, réparateur à tous les niveaux de l'activité et de l'organisation des hommes.

Mais laissons  ces politiques se soucier de leurs équilibres fondamentaux,  tailler en pièces le pouvoir d'achat de millions de personnes laissées dans la précarité, sans initier  immédiatement la moindre mesure susceptible de stopper de façons drastiques, de freiner nos émissions et rejets !

LAISSER ENCORE LES POLITIQUES AUX COMMANDES  OU DÉLÉGUER A UN COLLÈGE D'EXPERTS

?

Laissons  ces politiques donner  cartes blanches au consortium et au gigantisme de l'aéronautique et de la marine marchande !

Laissons  ces politiques  ne rien faire quant à la pollution  générée par le commerce tentaculaire et  l'utilisation des poids lourds, à travers  le monde entier, de nouvelles routes commerciales  impensables, irraisonnées !

Laissons les politiques "  déforester ", piller les mers,  les océans, empoisonner les terres et les eaux potables de nos nappes  en  laissant sur le marché des produits  hautement toxiques que les lois défendent ! 

Laissons- les vendre les armes et ne point traiter le développement inégal des pays, des continents, des régions de la planète en retard de 100 ans sur le cours de l'évolution préventive ! 

Laissons - les entretenir ces industries polluantes qui, à l'instar d'Altéo - France, pourrissent les fonds marins ! Il y en a tant d'autres ...

Laissons - les  croire et  se prosterner  sur les tapis rouges du marché économique  mondial, hissant le taux de croissance et de compétitivité au  hit - parade de l'activité et de l'organisation suicidaires des sociétés actuelles !

Laissons-les pourrir et infecter visuellement et profondément notre environnement, rural, urbain, périphérique, en usant et en perpétuant un habitat des années 60, inadapté, énergivore, laid, polluant  à outrance ! 

Laissons - les hypothéquer les ressources de la terre en vantant et en  louant le taux exponentiel de la croissance mondiale !

Laissons les politiques donner cartes blanches aux industriels en couvrant anarchiquement, - sans  soucis d'intégration aux milieux et aux circonstances aggravées -,  nos campagnes  et notre environnement de bâtiments industriels métaliques hideux !

Etc, Etc 

 

DÉCÉLÉRATION 

Sans décélération de la croissance, sans diminution drastique  du temps de travail, de la production, le monde  court très certainement à sa perte ; nous ne pouvons augurer de la durée de son imminente agonie mais les premiers symptômes sont déjà nettement visibles, frappent déjà dur et se répandent.

Cette ère, cette époque à venir, hélas ! généralisée, assortie de  pôles majeurs d'acuité  nous donneront sous peu plus que raison. Il suffit d'ouvrir les yeux, d'observer, d'aller à la source d'une information non manipulée et censurée...

Disons, que nous sommes sur bien des sujets cuisants de la modernité bien mal ou si  peu informés !  Nous participons, aveuglement,  à la vaste entreprise de destruction massive que le capital, le profit imposent via les trusts aux masses laborieuses majoritaires. Les populations  courent de grands et imminents périls. Les maîtres  de la civilisation, de cette grille vouée à la catastrophe,  par excès de prédations, évoluent autour de l'argent, du profit, de la dominance tout azimut, de la concurrence-compétitivité, des marchés, de la bourse, des opérations financières juteuses et sales, des Lobbies sur-puissants, de la tragique et suicidaire exploitation des énergies fossiles que les savants et chercheurs dénoncent depuis les années 1960, ( Club de Rome, entre autres, explorateurs, scientifiques, philosophes, etc ! )

Mais le politique n'écoute pas et sert le monopole, en taxant, en asservissant  la masse des " petites gens ", les futures victimes 

!

CORSICA..GO56