SINDIBAD COMMUNIQUE DEPUIS L'ÎLE DE CORSE

 

Arrive le temps de l'ANTI -  CYCLONE mondialisé. Une masse d'air saturée de miasmes lourds et chassieux technologiquement  modifiés, étendus à la vaste zone géographique Européenne touchée par les flux migratoires saisonniers  dantesques que nous allons connaître.

Les avions, autour de Planète-Terre, consacreront la forfaiture des vols en plein boum  "  Ex-ponent-ciel "

AROME et ALADIN,  entre autres modèles météo, n'admettent toujours pas ces paramètres ; soit ! 

Le matheux " inform-attisé  "ne s'encombre guère  d'observations. Il prouve et confirme ses hypothèses, non les vérités et les faits  cinglants qui  bouleversent la planète et qui attentent à ses grands équilibres atmosphériques...

Il faut admettre que les artificiers de l'intelligence artifi-ciel ont modèlisé et formaté  un gigantesque évent, au plus haut de la stratosphère  relâchant dans l'espace inter - sidéré les pets toni-truands des terriens et des bêtes à viandes qu'ils consomment en se gavant de méthane. 

Le temps nous donnera bientôt raison, lorsque les graphes, les courbes, les équations Péta-floriques  multicolores rendront compte en fait du désastre  que les technocrates zélés infligent à notre beau vaisseau cosmique.

Un ANTI-CYCLONE saturé de GES, ( gaz à effets de serres puissants ), de plomb, de dioxyde de carbone, de gaz  rares et virulents, de particules toxiques, acides, de poussières et de matières végétales migrant  en décomposition .

Un air difficilement respirable, bouillant,  asséché, malsain, nauséabond, la rançon du progrés et de l'évolution  " EN MARCHE " !

Il faudra bien plus que des pseudo dépressions thermiques ou  très relatives pour  bousculer le titan des airs, générant çà et là ses colonnes cumulo-nimbiques dévastatrices et mortelles.

SINDIBAD  LE MARIN ne voit pas d'un très bon oeil certains signes prématurés  qui dans les ciels devenus serpillères, - en dépit des effets d'annonces et des vitrines très colorées qui se vendent bien, - ne sont pas de bons augures pour la suite  des évènemments estivaux ...

Après tout, le Modèle fait ce qu'il peut dans le prévisionnel, fût-il heureux  et / ou catastophique, asseptisé sans alerter les fous aux commandes, aux affaires,  qui ne se préoccupent point ou pas encore du cours de l'O2, du Co2, du pet de bovin - métha-nique, du GES en bourses ; mais ce temps-intermède viendra, où les banquiers d'affaires  feront du profit sur la spéculation mondialement jaune et gazeuse.

 

A SUIVRE 

SINDIBAD LE MARIN