Photo_Corse_Charlotte_Lepitre

Des heures durant, ils vomissent  leurs miasmes, à quais, nombreux, polluant ainsi  la mer et le ciel, l'air  suffocant de la canicule. Une réalité  inquiétante, alarmante

 

 

LE LIEN   L ANALYSE 

 

https://www.corsematin.com/article/article/un-brouillard-polluant-difficile-a-dissiper

 

Nous relayons l'information et insistons sur le fait que nous dénoncions et expliquions  sur cet  espace Web, depuis bien longtemps,  un contexte qui ne peut aller qu'en s'aggravant. Les chiffres parlent, la santé suffoque, s'empoisonne dans l'indifférence notoire des pollueurs non - payeurs ! 

Une situation qui ne peut plus durer, intenable pour la population et la salubrité d'une grande ville touristique. Comme si les terribles épisodes de canicules à venir ne suffisaient plus, faut-il encore aggraver la situation, autoriser ainsi de gigantesques pollueurs  régner à quais et dégrader le temps qu'il fait, l'air que l'on respire, au-delà de toutes normes  en vigueur...  Tous les navires polluent, selon des proportions aujourd'hui inacceptables ; les faits sont avérés ! 

Oui, il existe des solutions immédiates, à savoir, l'implantation  de groupes électrogènes, alimentés  par énergie solaire,  selon possibilités locales et les  étendues de panneaux photo-voltaïques disposés alentours, susceptibles de mettre à l'arrêt  les moteurs des navires et de les alimenter en électricité, le temps de l'escale.

Des dispositions co-financées par l'Etat-Région,  l'Etat - CDC et, bien entendu, par les compagnies maritimes, selon une taxe forfaitaire d'escale, selon le tonnage et les besoins en énergies propres des navires.

Il est impensable de pérenniser de telles sources de désagréments et d'atteintes à la santé publique, d'infliger de tels traitements aux Ajacciens, aux Bastiais, à toutes les populations dont la  ville  dispose d'un port où accostent petits et gros navires de la marine marchande et de croisières.

Les unités actuellement en service sont de véritables agglomérations flottantes, réalisent des profits colossaux. Un constat qui  ne peut plus sévir, demeurer  à l'encontre de la santé publique, des habitants de l'Île ; idem sur le continent. Que l'état prenne ses responsabilités et acte sur le terrain des mesures objectives, rapidement efficientes et efficaces. Des actes en MARCHE.

 

A RELAYER ET PARTAGER

CORSICA...GO56