LE LIEN DOCUMENTE 

 

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/07/08/voiture-industrie-viande-quelles-sont-les-causes-du-rechauffement-climatique-en-france_5486767_4355770.html

 

 

 TEMOIGNAGE 

 

La Corse du Sud, entre autres, reçoit de plein fouet une nappe, une chape de particules fines, origine : Afrique du Nord  / Sahara : soit ! Mais  au-delà, en basses couches, circulent au gré des vents de Sud,  tant d'autres émissions de poussières, de GES. On trouve un concentré détonnant, dont le caractère anthropique majoritaire ne laisse plus de prendre le dessus.

Lorsque nous prenons la route de Bonifacio pour rallier la grande dépression physique Sotta / Figari, au pied du massif de Cagna, nous observons une étrange et  inquiétante couche de  pollution.

Rien qui s'apparente à  la brune de chaleur mais un voile, une bande   opaque, indistinctement répartis entre les horizons bouchés de la mer et la moyenne montagne. Un marasme angoissant, des vues et un paysage jamais observés à ce jour,   sous cet aspect  indéfinissable, sans  couleur, terne. Un ciel d'air-pocalypse ! Les yeux piquent, nous brûlent ; grosse fatigue ! 

Quant aux températures que nous relevons en  roulant, elles dépassent  la raison, tout ce que nous aurions connu depuis des décennies, très largement, en intensité, en durée ! Aucun  Sirocco, aucune vague de chaleur, aucun jour de la canicule de 2003 nous auront donnés autant de difficultés à respirer dehors, à rester, même à l'ombre ventilée du bord de mer !  36° - 38°, certainement 40 ° C doublés d'une humidité  conséquente et d'un vent  modéré bouillant, suffoquant. Sensations de détresse, de mal-être, d'inquiétude, surtout quant au devenir des jours à suivre, au  mois d'Août et au-delà.

La température de la mer grimpe et s'affole sur la côte Occidentale ; l'eau devient trouble ! Que nous réserveront les contrastes thermiques de la fin de l'automne ?  L'Alaska connaît des températures de plus de 30 ° C : inédit, très inquiétant ... La valse des feux entre dans la danse macabre des dérèglements climatiques juxtaposés.

La vigilance tout azimut est de mise et de rigueur, surtout lors de ces jours  aux facteurs aggravants multiples à suivre. Les migrations saisonnières ajouteront aux pics de chaleurs, aux canicules, aux anomalies météorologogiques locales et synoptiques.

Vent torrides la nuit, de secteur Sud ; ciel densément voilé et, dessous : la founaise ! Et si l'indice d'hygrométrie grimpe, le malaise est total... La gorge, le nez, les yeux brûlent ; voici l'Europe en Marche vers 

AIR-POCALYPSE

2050

 

 

NB 

Nous souhaitons dire aux artificiers et aux chro-niqueurs du Temps qu'il fait,  que l'Afrique du Nord, le Sahel, le Sahara,  ont bon dos, qui assument seuls la responsabilité  du fléau caniculaire durable  qui nous impacte. Faut quant même plus déconner là 

!

 

A SUIVRE

CORSICA...GO56