SOLO_INTEGRAL__TESTA

 Sous grains - 3.7 m2 wavesail + Fanatic 75 L

AGRANDIR LES FICHIERS ( 16 / 9 ème ) 

 

 LE JEU DE LA FOLIE 

 

LIENS CONNEXES 

 

http://marin56.canalblog.com/archives/2019/07/29/37529772.html

 

 http://marin56.canalblog.com/archives/2019/07/28/37527943.html

FORCE_9_ETABLIE_

 

 Force 9 établie ! Entre grains  et panaches d'écume, les vagues se dessinent, se destinent aux rivages insulaires, de plus en plus hautes.

 

ASCENSION_PYRAMIDALE

 

Amies(s) Waveriders, sachez qu'il est également en pleine eau, loin des côtes, des conditions et des champs de vagues placées où l'on ride de façons fantastiques !  Ce récit, sur le vivant, en toute humilité, afin de promouvoir d'autres aspects du Windsurf dans les grosses conditions, vers d'autres spots CORSES absolument remarquables 

***

A quelques encablures de la côte, en ce jour de fort coup de vent  de secteur ouest, nourri de grains pluvieux, je fus comme  transporté en haute mer. L'horizon, sporadiquement, disparaissait sous les fortes averses. Une pluie chaude, tropicale, de larges gouttes que les fortes rafales emportaient tels des nuages bas, vers les Bouches de Bonifacio. La mer me parut d'emblée grosse, aux amplitudes décalées. Elle se soulevait, sombre et glauque. J'allais, par les fonds habituellement cristallins, preuves incontestées d'une mouvance marine inhabituelle, redoublée. 

C'est pas l'homme qui prend la Mer ... " 

Mais 

GONFLEMENTS__SURCOTES_

 Ici, secs, hauts-fonds, brisants, îlets rythment les audaces de l'azur !  Reflets d'une mémoire embarquée à bord de la FOLIE, qui un  " sport de l'Extrême "  J.F T 

§

Angoissantes appréhensions :  l'inconnu, l'imprévu,  en milieu pourtant si familiers, prévalaient  à l'orée d'un champ libre de toutes contraintes. Éléments exaltés que la tempête rassemblait  et confondait dans l'harmonie et la complétude d'un univers à part. Point de chaos mais l'expression d'une magnificence que l'on ne saurait exprimer, que l'on vit, nûment, unitivement ... 

Je me suis élancé. Une petite anse, une baïne autorisa une sortie moins périlleuse. Je sus  aussitôt où me rendre, où tutoyer des vagues que l'on ne voit pas souvent, qui  d'ordinaire se cachent pour éclore. Elles  sévirent, cognèrent  graduellement et durement à la côte qu'elles ouvragent sans fin, travailleurs inlassables oeuvrant  aux splendeurs des bords de mer insulaires. 

En chemin, le matériel à bout de bras, sinuant au gré de mes pensées, j'entendais la redoutable monodie des flots tempétueux. Je redoutai  cette allégeance insensée.

L'île de Corse m'apparut encore plus pécieuse, revêtant en été les parures austères de l'hiver, des frimas. Il me fallut  souvent relâcher dans l'eau, couchant et tenant fermement mon matériel, sous les violentes bourrasques et les cumuls de pluies que les grains abattaient et couchaient avec violence. La mer  et les vagues semblaient  polies, si lisses ; instants fugaces  d'un apaisement  relatif. Je ne craignis  pas l'orage, la foudre. Malgré le mauvais temps, l'absence de soleil, les températures de la masse d'air et les nuages témoignèrent d'une absence de conflit, air froid - air chaud, du moins en mer ! 

Une mince nouvelle, tout de même rassurante en pareilles conditions.

 

SCODI_NERI_

Je m'adonnais durant quelques heures, entre profonds vallons et collines  liquides, à toutes sortes d'investigations, d'évolutions. Fabuleux  terrains d'aventures, infiniment recomposés, différents, surprenants. Une  toute autre  dimension.

On ne s'amuse jamais en pareils endroits. Lors d'un solo intégral : on ne  tente point, on assure ce que l'on  fait. Dévalements, accélérations surprenantes, envols, longues  trajectoires à grande vitesse là où tout semble permis, en haute mer !

Oui, c'était bien  la haute - mer, pour l'avoir connue, pratiquée en voilier. Des  ondes massives filaient sous le vent, par  fonds de plus de 80 mètres. D'autres obliquaient, sans en connaître les raisons, vers le rivage, se métamorphosant en de puissantes lames ; des abrupts liquides  soudains. Les séries de vagues achevaient  la longue route des messagères du temps... 

Je les ai  approchées, j'en ai parcouru les pentes vertigineuses, si près des brisants. Je ne dus ces apartés  extrêmes qu'aux nombreuses  sorties déjà réalisées sur ce site grandiose du Grand Sud de l'Île de  Corse, par vent fort à violent, allant, progressivement, au diapason de ces conditions qui dictent,  qui imposent, tant que la raison demeure de la partie ; après, il n'est que pure folie ! La chute ne pardonne jamais.

Quelques solides repères, une observation  du bord plus qu'attentive,  une lecture précise des zones où le courant et la profondeur demeurent favorables, mettant ainsi le marin à l'abri, le temps d'une conversion de voile, d'un prompt  rétablissement sur  son esquif,  de repartir, de franchir les barres de vagues. 

Rien ne s'invente ; tout se vit qui reste,  mal dit, certainement, qu'importe ? Puisse le témoignage éclairer la route de celles et ceux qui souhaitent prendre le pouls de ces épisodes extrêmes ! Le solo, certes, ne s'improvise pas ; point de règles, si ce n'est l'humilité permanente, une certaine clairvoyance qui vaudrait anticipation éclairée, sans oublier que la mer peut éteindre toutes les lumières, à sa guise, sans s'émouvoir, grande faucheuse de vies... En surcroît, Mare Nostrum, la Grande Mer. Quelques îlots d'été, au loin, s'animaient, avalés par les ecchymoses de la mer outragée, blessée, meurtrie malgré Elle ! 

Mais de la voile libre, de cette légèreté infinie au royaume de l'a - pesanteur où l'homme apprend à voler  ! Un résonance s'établit  qui rend compte d'une dualité étrange, de la fascination que les   éléments déchaînés déclenchent  chez l'adepte des pratiques extrêmes, dans une relation plus que fusionnelle et,  pourtant,  potentiellement mortelle ! ...  Il le sait, qui ne le saurait pas  ?

Un jour, venez et, rejoignez " Marin ", embarquez  avec lui, à bord du coup de vent, de la tempête, pour une chevauchée  éminemment fantastique, là où les vagues ressemblent aux nuages.

 

A SUIVRE  A  PARTAGER

AUX PETITS ENFANTS

Avec un message de la Mer aux décideurs

- MARIN - 

Récit en Mer

A_LA_RECHERCHE_DE_L_INHABITUEL_

" PUNTA MAIORI "   /    SPOT SECONDAIRE /  "  CESARE

Immenses terrains d'aventures extrêmes que  la horde fuit ; une qualité, un espace, exceptionnels, plusieurs sites de vagues sur  le même domaine marin ! L'extrême prend ici tout son  sens 

JUMP_AU_PLUS_BAS_