VOYAGE_SOLSTICIAL_

 

 

Un mois s'achève, torride. Un autre lui suit, droit dans le soleil mordant les champs. Pluies d'étoiles filantes ! Poussières, passons ...  Que j'en retienne l'extension d'émotion, à l'instantané de deux ciels vérons ;  voyage solsticial !  L'hiver avance à grand pas, pointe au déclin soudain du jour, sous le grain. La lune équinoxiale vêtera bientôt la  mer de froides écailles...

Que ne suis-je d'autre ? Un  brin d'éternité que le hasard confie à la Lyre des îles lointaines.  Mythe, mystique ! J'en vis les symphonies antiques  qui me prennent et qui  m'étreignent dans les sillons limpides d'un temps cyan.

Eau-delà, claire monition, épiphanie, il est comme un ailleurs ptobable  auquel l'âme s'ente déjà

!

- MARIN - 

Fragments