cap_frehel_le_dernier_gardien_de_phare_met_sac_a_terre_4708705

 "  TONTON  "  

!

 CE DUO, pour VOUS, un Eau-Delà des mers, des océans ! Que les accords de la harpe et la Langue Bretonne immortalisent un regard posé sur l'Océan et le seuil des mers chavirées

 

 

https://actu.orange.fr/france/tonton-une-vie-de-gardien-de-phare-CNT000001hLQKF/photos/henri-michel-66-ans-un-des-derniers-gardiens-de-phare-dans-celui-de-cap-frehel-a-plevenon-le-30-juillet-2019-5b5d997c9316f27a97578d8576b98a30.html

 

https://histoire-image.org/fr/etudes/phare-cap-frehel

 

https://www.histoiremaritimebretagnenord.fr/activit%C3%A9s-maritimes/phares-et-balises-1/

 

Il dépose son sac à terre, comme s'il en eût été  d'un bateau. Le Phare du Cap Fréhel est désormais orphelin de son gardien ou maître de  phare : " TONTON " .

L'automatisation en a décidé ainsi, ne souhaitant pas perpétuer, pérenniser la vocation d'un métier de foi voué aux mystères et aux rigueurs de la mer, de l'océan.

Triste sort pour cet édifice de légende qui vit partir autour du monde, de l'autre côté des mers  tant de marins, tant de vaisseaux livrés aux ras, aux blancs écueils et aux marées redoutables.

Il n'est plus de regard dans la nuit qui veille sur l'obscurité des horizons menaçants, les brumes de l'aube, les nuages  enrochant le soleil couchant et leurs  haubans.

Occultations, éclats, faisceaux désormais inanimés balaient les vastités  du  vide où planent  le risque et le danger... La lumière s'esseule, rend  son verdict à l'homme de quart et, passe, lancinant le silence, quoiqu'il advienne.

Une époque s'en est définitivement allée ; il convenait, ici, de la regretter, d'en décliner  les richesses. Le patrimoine évolue, fait allégeance à la machine, sans conditions ni compromis ! 

Les argentiers ont pris le contrôle d'une âme à la mer bienveillante, bienfaisante, qui parait  au grain et à la fortune de mer.

Fréhel, les Héaux de Brehat, telles deux étoiles, parmi d'autres étoiles, dans la nuit océane guident le marin.

!

CORSICA...GO56