LA_OU_L_HOMME_NE__VA_PAS_

L'arbre ne cache jamais la forêt !  Il y a quelques années, nous fréquentions  les vasques d'un torrent qui étaient aussi belles que celle-ci. Elles ne sont plus que auges d'eau croupies, chaudes, nauséabondes, sans fond, où la vie n'est plus qu'un lointain souvenir.

Photos / Anton' Pasquinu  d'OTA 

 

 

 LE CONSTAT DE L'ETE 2019 CORSE DU SUD 

 

Un déficit hydrique  sévère ;  nuisances  multiples et  effets connexes sur l'environnement  désastreux ! 

Le passage des chenilles et leurs dévastations au printemps 2019, notamment dans l'Extrême - Sud de la Corse aura grandement affaibli les végétaux et les arbres ; 

Des milliers de chênes, d'arbousiers, d'arbustes du maquis ne repartent plus, laissant un redoutable rayonnement  solaire  darder les terres, les sous-bois. La situation des sols devient explosive !

Plusieurs épisodes de canicules en Corse sont doublés de pics de chaleur à répétition ; 

La Nature ne connaît aucun répit et chaque jour  ajoute au suivant  une chaleur plus intense ; 

Absence quasi totale de précipitations, -  Quelques averses localisées ne changeant en rien la donne climatique alarmante que nous subissons cet été -.

De nombreuses espèces d'arbres et d'arbustes sèchent sur pieds,  sur des hectares, des îlots de bois morts ; 

Plus aucun oiseau enchante nos terres ! 

ETC 

***

LA NATURE  ACHEVÉE 

 

Ajoutons à cela, le pillage et le captage sauvages des eaux de torrents, de rivières  meurtrissant à jamais la vie de la vallée en aval,  ne laissant que  lits de pierres chauffées à blanc  et d'immondes vasques d'eau envahies de vase et d'algues ; les alevins, les truites restantes se précipitent en essaims vers ce qu'il reste de cascade, un maigre filet d'eau agitant  faiblement la surface de l'eau, là où  elles tentent de filtrer un peu d'oxygène. Sursis ! 

Il est des signes qui ne trompent pas ! Il importe d'en parler, de s'interroger, de mettre  en place des solutions d'avenir susceptibles d'endiguer les ravages que causent toutes les formes d'un Dérèglement Climatique avéré, visible, omniprésent, alarmant. Quant à l'incivisme, aux mentalités irrespectueusement cupides, il faudra bien que cela cesse de façon radicale aux risques de perdre notre Île 

!

 

NOTRE TÉMOIGNAGE PARMI DES MILLIERS 

Oui, ce jour, nous avons rebroussé chemin ; un torrent de montagne  nous destinait à ses vasques d'eau claires et fraîches qui rayonnaient il y a seulement  quelques années. Le niveau de l'eau était tel  qu'il   agrandissait de grandes piscines  translucides. Plusieurs cascatelles chantaient. La brise de vallée conviait la brise marine dès  dix heures du matin. Des dizaines d'oiseaux voletaient. Les berges étaient propres, comme si  la nuit des eaux de montagne les avaient rafraîchies.

Ce matin, nous ne trouvâmes qu'une flache d'eau croupie, nauséabonde. Le long des rochers, une large bande de crasse humaine, ( cosmétiques gras ), mêlée d'algues en décomposition  servait d'étiage, soulignait sans aucun doute le déficit d'eau du torrent  en maints points,  pillé, volé  de son eau.

C'est ainsi, consternant et très triste de constater  à quel point  " ON  " se permet de négliger, de laisser faire, d'assister sans réagir fermement  à ce massacre perpétué du patrimoine naturel.

Alors nous sommes repartis, nous avons rejoint quelques  voies de transhumance, très  haut, espérant recouvrer les harmonies du torrent de Montagne resté intouché, un peu plus près du ciel, au temps des estives d'antan.

Vers 1250 m d'altitude, la température sous abri et au bord de l'eau afficha 32 ° C  ! Il ne  nous resta  que le flux  du torrent épargné et ses clartés pour rafraîchir quelques heures arrachées à l'enfer moderne.

______________________________________________________________________________

ATTENTION  /  LES ANNÉES QUI VIENNENT SERONT   REDOUTABLES 

IL  EST IMPÉRIEUX DE S'Y PRÉPARER  DE RÉPARER DE MONUMENTALES ERREURS COMMISES A L 'ENCONTRE DE  LA NATURE 

DE L'ENVIRONNEMENT 

______________________________________________________________________________

 

GHJORGHJU D'OTA 

Pour 

CORSICA...GO56

 

UN_PEU_PLUS_PRES_DU_CIEL_