BOWL__PIERREAU__BACKSIDE__

 

Que ce soit  en saut ou en windsurf, il convient de bosser dur  ! Exploiter ces BOWLS et ces vagues subreptices, rapides, qui lèvent à leurs guises  depuis les profondeurs n'est pas  pari gagné d'avance !  Challenge ou  plus exactement, situation d'entraînement de référence qui prépare très sérieusement vos sessions ultérieures  dans les grosses vagues, plus régulières ! 

Ils s'avèrent très puissants, massifs, soudains et, les jours de houles contrariées, la fréquence ne permet pas toujours de caler ses In & Outs dans le Line Up, de lâcher ses moves au meilleur moment. Question de Timing ? Ce n'est pas systématique ; certes, il importe d'avoir approfondi le sujet de l'espace - temps et de ces calculs optico-moteurs qui font que le waverider fait preuve d'expérience, de maîtrise, d'un minimum de " ratés " sur  la vague. Lire le milieu, interpréter à bon escient ses sollicitations, tels sont les enjeux à respecter... 

 

 

BSS_PIERREAU_MASQUE__1_

 

Vague de sec, surpuissante ; objectif :  venir y placer  un Surf Back side :  Timing d'enfer à respecter ! "  See You Next Time, Rider " CPP " . Dans le creux, ce bowl dépasse les 2.50 m, Cf / Photomontage ci-dessous.

***

Humilité, modestie, surtout près des rocs, lorsque les vagues toisent le mât, fussent-elle  courtes.

La vitesse  doit être maximale. Quant au move, l'amplitude et le rythme résulteront d'une parfaite  coordination entre intention et relance explosives  de la vague. Cela est valable pour le windsurf mais aussi  au saut.

Parvenu  sur la rampe, le tremplin, au vent de  travers et à grande vitesse, c'est l'envol assuré et une fenêtre de vol généreuse qu'il faut  honorer... Mais rares  sont  les tentatives heureuses, ces placements au cordeau qui  autorisent toutes les extra-vagances  aériennes et frontales...

Alors, insister, répéter, s'accrocher, quoiqu'il en coûte souvent d'opiniâtreté et de patience. Les chutes sont nombreuses, on flirte avec les secs et les hauts-fonds.

Une consolation : ailleurs, la foule lacère le glacis des ondes qui ne parviennent plus au stade mature de Vague. Et puis, rider  toujours la même vague, au même endroit, fuir le bowl : est-ce vraiment engageant, motivant ? Nous misons sur l'inhabituel, le facteur adapatation spontanée résulatant d'une lecture  rapide, la réponse la plus opportune qui soit, selon les exigences  du terrain d'aventure très vagues, On et Side Shore ; ne négligeons rien 

***

Question de choix, d'exigences, de progression, d'exploitation totale de son Matos de Vagues

 

- Rider "   CPP  " 

 

ENTRA_NEMENT_VAGUE_DIFFICILE___